Accueil du site
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
toujours là NOS FUTURS
vendredi 30 octobre

www.alachaine.ch est un site d’accueil de videos inédites. www.alachaine.ch Ce site internet a été précurseur puisqu’il a commencé à diffuser des vdeos collaboratives depuis 10 ans, et à l’époque les videos n’étaient pas aussi utilisées par les militants, les associations, les activistes, le quidam civil. Aujourd’hui, trois millions de visiteurs distincts ont regardé les documents audiovisuels sur www.alachaine.ch Sans pub, juste par persévérance, wwww.alachaine.ch s’est fait connaitre sur la région de Genève et bien au-delà.

film participatif ALTERNATIBA LEMAN est à cette adresse :

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article366 NOS FUTURS

projeté le 21 novembre 2015

Maison des associations, salle Carlson .Genève

lors d’une soirée bilan d‘ALTERNATIBA Leman...

 
Sur le Web : NOS FUTURS
Atelier Participatif Audiovisuel
dimanche 11 janvier

— une compilation ds meilleurs échanges de lettres-videos d’enfants distants est disponible en DVD, durée 26 minutes. 10 E. 15 CHFs


Stage audiovisuel de quartier à quartier distants. A Genève et ailleurs.

Atelier vidéo pour les 9 à 16 ans

3 jours pour

réaliser un film !

Atelier vidéo pour Jeunes adultes

Atelier vidéo pour habitants .

avec Franck NA, cinéaste

JPG - 233.6 ko
l A P A
Atelier Participatif Audiovisuel

Renseignements : bonjour@mise-a-jour.net Forum Démocratie participative : info@forum1203.ch

 
fictions participatives
mercredi 29 octobre

Il est trop tôt encore pour tirer une analyse transversale aux cinq fictions participatives que j’ai réalisées, mais on peut affirmer que le genre "fiction participative" revendique une simplicité du langage cinématographique. Sans être tout à fait le niveau zéro de l’écriture, ce sont des films réalisés sans le passage par l’écrit. Le scénario est conçu à l’oral et les plans sont dessinés sur des story-boards sommaires. Nous sommes évidement loin d’un cinéma de divertissement à grand renfort d’effets. L’image est très proche de la prise de vue d’une réalité qui nous est offerte à la hauteur du regard humain. La psychologie est rudimentaire. Et la primauté est donnée à un imaginaire collectif imprégné d’une culture locale spécifique. En cela, ce sont des documents de proximité sur le cadre de vie particulier et sur les préoccupations, les priorités, les comportements propres à la communauté qui fabrique cette histoire et ce film. Il ne s’agit donc pas de films qui auraient de sens volontairement caché, et que le public serait censé deviner. (ce qu’il ne fait jamais vraiment à la sortie d’une séance car l’analyse du contenu serait trop approximative,alambiquée et fastidieuse après une heure et demie de passivité devant l’écran.) Les intentions du cinéma commercial (politique, psychologique, sociologiques, éthiques, etc...) sont devenus des messages abscons, pleins de sous-entendus aussi intelligents que mystérieux mais dont personne n’est vraiment capable de décrypter l’intention et qui restent fumeux car personne ne prend le temps même de creuser la pseudo-signification. Il m’est arriver de demander ce qu’évoquaient Matrix ou la guerre des étoiles . les réponses furent aussi vagues qu’édifiantes de considérations superficielles voire opiacées. C’est pour cela qu’il m’est apparu important de reprendre à la base ce qui fait le cinéma : un art populaire et complet.

A la soi-disant naïveté qui se dégage de chacune de nos fictions participatives, je revendique un sens le plus évident possible. Et là peuvent commencer les commentaires.

La narration et la forme sont construites ensemble ; l’image, les dialogues et la musique marchent du même pas. Le groupe des participants s’approprient le film lors du tournage. Et le tournage est en soi un événement pendant lequel on prend des risques et on est dans la joie , on a un sentiment de liberté et on fait du cinéma."

Franck NA

 
*
jeudi 17 avril

Chroniques : Les vidéos qui soutiennent une cause sont ici (sur www.alachaine.ch) d’un langage basique. Elles sont l’argumentaire d’une personne. Ce ne sont pas des reportages : personne ne parle pour d’autres : les orateurs parlent à la première personne. Leurs propos sont autant que possible complets. Ce sont des documents autonomes par monologues. Les points de vue exposés sont des avis particuliers sans ambiguïté. La subjectivité du réalisateur réside ici uniquement d’avoir choisi ce sujet particulier, ce cadre particulier : en braquant la lumière sur cet aspect des choses, l’auteur cautionne en silence les paroles dites. Il confère son approbation ainsi. en établissant des priorités et en tendant son micro à certaines personnes.

Film événementiel : Souvent, le réalisateur est partie prenante de la manifestation dans laquelle s’expriment les orateurs : ainsi, le Tribunal International des Evictions de Genève pour lequel ont été tournées des dizaines de vidéos sur quatre ans a été créé par Franck NA, installant ainsi le décor, le casting et les contenus de son tournage. Et c’est là une autre particularité de ce langage en apparence si simple : Pendant ces tournages événementiels, les choses sont vues de l’intérieur. Il y a complicité avec les sujets, une empathie chère à Michel Leiris, une subjectivité par le fait même de planter sa caméra là. Le réalisateur décerne, sans un mot de sa part, son label, aussi humble soit il, aux propos, en choisissant son sujet. Ce n’est donc pas un travail journalistique, ni scientifique mais d’observateur inspiré, d’auteur-entrepreneur qui prend des risques.

Cinéma de l’Oralité : Il y a aussi les lettres-vidéos et d’autres dispositifs participatifs qui donnent la parole et créent des liens. ( "le fonds Verts" du Forum Mondial Social de Tunis par exemple)

Il y a enfin des expérimentations et des bonus ou extraits de projets plus vastes. En particulier pour les fictions participatives réalisées avec des communautés d’habitants, afin de révéler un imaginaire collectif.

Alias VOST

JPG - 488 ko
RIO NA photo
 
film " 20 ans, c’est tout une histoire !"
mercredi 1er janvier

" 20 ans, c’est tout une histoire !" fable contemporaine.

Une conception et un tournage participatifs.

Premières projections : quartier des Promenades de l’Europe, les 5, 6, 7, et 8 novembre 2012 . Le 1 février 2013 à 14h, Maison de Quartier de Saint Jean, Et le 5 avril, centre culturel américain, TIERRA INCOGNITA, quartier des Bains, Genève. A la Petite Ourse, le 8 janvier 2014 à Saint Montan en Ardèche (F)

projection : du film "20 ans c’est tout une histoire" (avec un courts-métrage de Boris KISH), le 10 avril, salle commune des Zabouches Genève

 
Publié le samedi 11 juin 2016
par NA Franck
JPG - 254.1 ko
CENE 2016
JPG - 240.7 ko
CENE2016ArdècheNAdetail038W
JPG - 284 ko
CENE 2016
NA
JPG - 231.6 ko
CENE 2016

Expositions au château de Verchaüs à Viviers (07) : le collectif d’artistes et d’artisans d’art qui le fait vivre et l’anime a proposé à Franck NA de monter la première exposition temporaire pour la saison 2016. Celui-ci relève le défi à partir du 16 juin et jusqu’au 15 août 2016. Il y présente une série d’œuvres peintes sous le titre générique de « Faire belle figure » et une installation in situ dénommée « CENE ».

JPG - 317.7 ko
CENE
JPG - 323 ko
CENE 2016

Le vernissage aura lieu le 16 juin à partir de 18h30 dans les grandes salles du château.

Exposition Temporaire du 16 juin au 15 août 2016 au château de Verchaüs, Viviers France

Vernissage le 16 juin à partir de 18h30 Franck NA

PDF - 107 ko
Communiqué de presse - expo temporaire Franck Na

Cène  : repas du soir
— 

JPG - 598.2 ko
CENE
installation in situ Viviers F. juin août 2016

(l’ultime dîner)

JPG - 598.8 ko
Exposition NA Presse
JPG - 269.7 ko
Carton invitation vernissage
exposition 2016 Franck NA

installation  : chaises, table, layer de piscine, quatre boules mosaïquées, sacs de chaux et de ciment

PDF - 951.4 ko
expo16 NA EXPOSITION _JUIN-AOUT_2016
communication

Franck NA "... J’aime bien la peinture parce qu’elle est en deux dimensions. Précisément. Comme un écran plat. Largeur / Hauteur. La troisième dimension est donnée par ma position face à elle. Ce rapport avec elle ; La distance ; les mouvements que font mes yeux de là où ils sont. La troisième dimension qui dépend de ma présence. La quatrième dimension serait le temps que je passe avec elle. Un temps où il ne s’agit que d’elle." ...

exposition "Faire Belle Figure*"

JPG - 914 ko
Venance

photo : "Le Lion du Chateau", 2015

peintures :

- "Coloriage jaune" 2,20 / 2,20 m huile sur toile 1989

- "La Terrassière" 60 /80 cm papier 2013 / 2016

- Double auto-paysages 104 / 86, huile sur toile 1995

- "Nul n’est beau volontairement "152 / 215 cm, acrylique sur toile (ou en version "Ni Déesse ni maitresse" makimono) 2016

- "Orange blues" 39 / 49 cm, huile et encres sur toile 2015 /16

- "Venance" 23 / 29.5, peinture et or sur plexi 2016

- "Nature presque morte1" acrylique 120 par 80 environ, 2016 ...

-  Notice à l’usage des faussaires (extraits) Une peinture qui agit par actes successifs, des temps bien distincts, dont on conserve l’intégrité.Et la visibilité. pose d’une couleur, d’un trait, griffures, estampages, peindre les vides (très important ça : peindre les vides) Ces couches d’actes viennent confronter, affronter, se marier, rencontrer les autres phases opératoires de la peinture. Chacune se distingue des autres, et vient composer ce qu’on pourrait appeler un arrangement en musique, une orchestration des strates, du vocabulaire pictural. Mais chaque voix respecte les autres, fais attention de ne pas toucher les autres, de les abimer. Chaque voix est avec, dans l’observation de ce que sont les autres, et du moment où elles ont été faites. A lors ils se produit parfois un phénomène à mille de l’immédiateté (malgré la virulence), du signe, d el’affiche : le sujet est relégué loin, au fond, il est comme corrodé, couvert de neige, il passe en arrière, en arrière plan, par des voix qui pourraient paraitre secondaires mais qui sont (la peinture, sa volonté, son affirmation) graphiquement plus visibles. La peinture s’émancipe de son sujet (son thème dicible). Elle crée une pudeur pour se dévoiler, elle. Elle (enfonce) affirme la cause de peindre, le motif, au profit des phénomènes abstraits ou matériques qui lui sont propres , qui sont la peinture s’utilisant elle-même. Comme si chaque geste était une intervention irrémédiable au monde Dans un espace qui tente de préserver les gestes précédents, ni les cacher, ni les subvertir, ni les trahir, ni les tuer et même dans toutes les imperfections qui font partie d’elles. C’est très certainement une attitude que je porte au-delà de la peinture. Elle aurait un lien avec une forme d’application de l’Anarchie, en tant qu’éloge de chaque voix. Une personne , une voix et pas d’autorité sur les voix responsables.

20 mai 2016

exposition 2016 Franck NA

 
PISTE au Forum Mondial Social de Montréal
Publié le samedi 18 juin 2016
par NA Franck

PISTE au Forum Mondial Social de Montréal août 2016, une création artistique et sensorielle.

Compilation des lettres-videos entre quartiers distants
Publié le mardi 7 juin 2016
par NA Franck

Rencontres à la Maison de Quartier de Saint Jean le 7 juin à 14h

et à l’école du Tivoli le 10 juin à 18h 30.

Y sera présentée la compilation de toutes Les lettres-videos entre deux quartiers distincts Echange 2015 / 2016 entre les habitants du quartier de Saint Jean et les habitants de la commune de Lancy. Compilation des lettres-videos entre quartiers distants.


Rosette, réfugiée refoulée.
Publié le vendredi 3 juin 2016
par NA Franck

Claude TORRACINTA raconte
 "Rosette"- l’histoire authentique d’une réfugiée refoulée .

Contexte historique " Les réfugiés à Genève durant la seconde guerre mondiale" par Arnaud BOSCH


occupation du Crédit Suisse : breakfree Genève Journée mondiale de la sortie des énergies fossiles
Publié le mardi 10 mai 2016
par NA Franck

Journée mondiale de la sortie des énergies fossiles. Mardi 10 mai 2016, un collectif d’activistes pour la Justice et le Climat , dénoncent les spéculations minières des banques suisses. A Genève, ils ont tenté d’apporter une lettre au directeur du Crédit Suisse.

clips musique François de Limoges
Publié le lundi 9 mai 2016
par NA Franck

Chanteur compositeur, François de Limoges interprète cinq de ses compositions. Mars 2016 Genève.

Exposition CONTRASTE Villa DUTOIT Genève
Publié le samedi 23 avril 2016
par NA Franck

LA BANQUE des SERMENTS

video balade dans l’installation ENTRE TES de la Banque des Serments.

Expose en Noir et Blanc trois photos tirées en grands formats collés sur bois, ayant été exposées dans l’espace publique et en plein air, lors d’installations : Bureau de collecte de Serments. Les photos sont des portraits de personnes ayant donné leurs parole à la caméra de La Banque des Serments. Elles lèvent la main droite. Les panneaux sont érodés, maltraités par les intempéries ; le papier est dégradé. Une vidéo accompagne l’exposition, replaçant les images dans leurs contextes.

En prémisces d’une nouvelle collecte de serments en février 2016 à Paris et d’une exposition lors du Forum Mondial Social à Montréal en aout 2016


lettres-videos Lancy / Saint Jean à Genève mars 2016
Publié le mardi 5 avril 2016
par NA Franck

Les échanges entre le quartier de Saint Jean et le quartier de Lancy continuent. : lettres-videos Lancy / Saint Jean à Genève mars avril 2016

lettres-videos entre habitants distants. Lancy répond à Saint Jean
Publié le lundi 14 mars 2016
par NA Franck

actuel échange entre habitants Lancy / Genève Saint Jean... Rapports de proximité. Tous âges et toutes provenances. Oralité. Une œuvre génératrice de liens.

Babel Books
Publié le mardi 8 mars 2016
par NA Franck

un film sur l’apprentissage de la langue