Accueil du site
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
toujours là NOS FUTURS
vendredi 30 octobre

www.alachaine.ch est un site d’accueil de videos inédites. www.alachaine.ch Ce site internet a été précurseur puisqu’il a commencé à diffuser des vdeos collaboratives depuis 10 ans, et à l’époque les videos n’étaient pas aussi utilisées par les militants, les associations, les activistes, le quidam civil. Aujourd’hui, trois millions de visiteurs distincts ont regardé les documents audiovisuels sur www.alachaine.ch Sans pub, juste par persévérance, wwww.alachaine.ch s’est fait connaitre sur la région de Genève et bien au-delà.

film participatif ALTERNATIBA LEMAN est à cette adresse :

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article366 NOS FUTURS

projeté le 21 novembre 2015

Maison des associations, salle Carlson .Genève

lors d’une soirée bilan d‘ALTERNATIBA Leman...

 
Sur le Web : NOS FUTURS
Atelier Participatif Audiovisuel
dimanche 11 janvier

— une compilation ds meilleurs échanges de lettres-videos d’enfants distants est disponible en DVD, durée 26 minutes. 10 E. 15 CHFs


Stage audiovisuel de quartier à quartier distants. A Genève et ailleurs.

Atelier vidéo pour les 9 à 16 ans

3 jours pour

réaliser un film !

Atelier vidéo pour Jeunes adultes

Atelier vidéo pour habitants .

avec Franck NA, cinéaste

JPG - 233.6 ko
l A P A
Atelier Participatif Audiovisuel

Renseignements : bonjour@mise-a-jour.net Forum Démocratie participative : info@forum1203.ch

 
fictions participatives
mercredi 29 octobre

Il est trop tôt encore pour tirer une analyse transversale aux cinq fictions participatives que j’ai réalisées, mais on peut affirmer que le genre "fiction participative" revendique une simplicité du langage cinématographique. Sans être tout à fait le niveau zéro de l’écriture, ce sont des films réalisés sans le passage par l’écrit. Le scénario est conçu à l’oral et les plans sont dessinés sur des story-boards sommaires. Nous sommes évidement loin d’un cinéma de divertissement à grand renfort d’effets. L’image est très proche de la prise de vue d’une réalité qui nous est offerte à la hauteur du regard humain. La psychologie est rudimentaire. Et la primauté est donnée à un imaginaire collectif imprégné d’une culture locale spécifique. En cela, ce sont des documents de proximité sur le cadre de vie particulier et sur les préoccupations, les priorités, les comportements propres à la communauté qui fabrique cette histoire et ce film. Il ne s’agit donc pas de films qui auraient de sens volontairement caché, et que le public serait censé deviner. (ce qu’il ne fait jamais vraiment à la sortie d’une séance car l’analyse du contenu serait trop approximative,alambiquée et fastidieuse après une heure et demie de passivité devant l’écran.) Les intentions du cinéma commercial (politique, psychologique, sociologiques, éthiques, etc...) sont devenus des messages abscons, pleins de sous-entendus aussi intelligents que mystérieux mais dont personne n’est vraiment capable de décrypter l’intention et qui restent fumeux car personne ne prend le temps même de creuser la pseudo-signification. Il m’est arriver de demander ce qu’évoquaient Matrix ou la guerre des étoiles . les réponses furent aussi vagues qu’édifiantes de considérations superficielles voire opiacées. C’est pour cela qu’il m’est apparu important de reprendre à la base ce qui fait le cinéma : un art populaire et complet.

A la soi-disant naïveté qui se dégage de chacune de nos fictions participatives, je revendique un sens le plus évident possible. Et là peuvent commencer les commentaires.

La narration et la forme sont construites ensemble ; l’image, les dialogues et la musique marchent du même pas. Le groupe des participants s’approprient le film lors du tournage. Et le tournage est en soi un événement pendant lequel on prend des risques et on est dans la joie , on a un sentiment de liberté et on fait du cinéma."

Franck NA

 
*
jeudi 17 avril

Chroniques : Les vidéos qui soutiennent une cause sont ici (sur www.alachaine.ch) d’un langage basique. Elles sont l’argumentaire d’une personne. Ce ne sont pas des reportages : personne ne parle pour d’autres : les orateurs parlent à la première personne. Leurs propos sont autant que possible complets. Ce sont des documents autonomes par monologues. Les points de vue exposés sont des avis particuliers sans ambiguïté. La subjectivité du réalisateur réside ici uniquement d’avoir choisi ce sujet particulier, ce cadre particulier : en braquant la lumière sur cet aspect des choses, l’auteur cautionne en silence les paroles dites. Il confère son approbation ainsi. en établissant des priorités et en tendant son micro à certaines personnes.

Film événementiel : Souvent, le réalisateur est partie prenante de la manifestation dans laquelle s’expriment les orateurs : ainsi, le Tribunal International des Evictions de Genève pour lequel ont été tournées des dizaines de vidéos sur quatre ans a été créé par Franck NA, installant ainsi le décor, le casting et les contenus de son tournage. Et c’est là une autre particularité de ce langage en apparence si simple : Pendant ces tournages événementiels, les choses sont vues de l’intérieur. Il y a complicité avec les sujets, une empathie chère à Michel Leiris, une subjectivité par le fait même de planter sa caméra là. Le réalisateur décerne, sans un mot de sa part, son label, aussi humble soit il, aux propos, en choisissant son sujet. Ce n’est donc pas un travail journalistique, ni scientifique mais d’observateur inspiré, d’auteur-entrepreneur qui prend des risques.

Cinéma de l’Oralité : Il y a aussi les lettres-vidéos et d’autres dispositifs participatifs qui donnent la parole et créent des liens. ( "le fonds Verts" du Forum Mondial Social de Tunis par exemple)

Il y a enfin des expérimentations et des bonus ou extraits de projets plus vastes. En particulier pour les fictions participatives réalisées avec des communautés d’habitants, afin de révéler un imaginaire collectif.

Alias VOST

JPG - 488 ko
RIO NA photo
 
film " 20 ans, c’est tout une histoire !"
mercredi 1er janvier

" 20 ans, c’est tout une histoire !" fable contemporaine.

Une conception et un tournage participatifs.

Premières projections : quartier des Promenades de l’Europe, les 5, 6, 7, et 8 novembre 2012 . Le 1 février 2013 à 14h, Maison de Quartier de Saint Jean, Et le 5 avril, centre culturel américain, TIERRA INCOGNITA, quartier des Bains, Genève. A la Petite Ourse, le 8 janvier 2014 à Saint Montan en Ardèche (F)

projection : du film "20 ans c’est tout une histoire" (avec un courts-métrage de Boris KISH), le 10 avril, salle commune des Zabouches Genève

 
Publié le vendredi 19 août 2016
par NA Franck

Un Forum Mondial Social est une tentative de souder les initiatives civiles. Le foisonnement des acteurs de terrain dans les domaines de l’éducation, de la pauvreté, de la guerre, du logement et tout ce qui fait qu’une société quitte la barbarie, devrait permettre de lutter ensemble. Bien sûr, la méthode se cherche toujours. C’est cela la politique : mettre en avant les désaccords pour trouver un fonctionnement collectif. Le bien commun dépend de ce voisinage.

JPG - 58.4 ko
les frigos communautaires au Québec
Un Forum Mondial Social au Canada
un réseau de Frigos Communautaires IMG/flv/reseauFrigosCommunautaires.flv
film video de 16 minutes de Franck NA
JPG - 88.8 ko
Le Dumpster diving ou l’art d’accommoder les restes

Le Dumpster diving ou l’art d’accommoder les restes

Depuis 2008, s’est accrue la pauvreté. Nombre de personnes ne se nourrissent plus que grâce aux banques alimentaires. “A part pour les cigarettes et la bière, je ne fréquente plus les épiceries depuis 2010.”

En même temps, sévit le gaspillage. Des initiatives citoyennes spontanées ouvrent des lieux de gratuité. Les frigos communautaires sont devenus un phénomène en pleine croissance. Un réseau solidaire se soude, tout en restant invisible des autorités. mais faire du dumpster diving (littéralement : plongée dans la benne à ordures) n’est pas une sinécure. Certains fournisseurs s’imaginant un manque à gagner investissent des milliers de dollars dans des compacteurs, ou vont jusqu’à verser de la javel dans les containers. Des cadenas et des caméras font obstacles. Pourtant, par tous les temps, dans des espaces nauséabonds, les collecteurs des frigos communautaires prennent des risques inhérents à la nuit et à la prohibition : il faut rentrer dans les grandes poubelles, munies d’une lampe de poche, et trouver ce qui est consommable dans ce que jettent les magasins. Fouiller les détritus devient un acte de résistance, de survie et de solidarité.

Un film de 18 minutes sur ce réseau citoyen tourné lors du FSM de Montréal est en ligne sur www.alachaine.ch

Les dumpsters diving ont fourni non seulement deux frigos au F.S.M. de Montréal mais aussi du pain en abondance ( de quoi faire plus de deux mille sandwichs) ; ainsi que des burgers végétariens dan leurs emballages bien chics, et d’autres denrées alimentaires. Le tout dans la discrétion, (pas de bannières, pas de déclarations tapageuses). Je pourrais citer certains prénoms mais pas tous. Alors qu’ils soient remerciés collectivement, anonymement, horizontalement.

La question de savoir si le FSM doit ou pas faire une déclaration collective finale, une résolution collective a été maintes fois débattue. Mais il y a aussi des actes qui résument bien la pensée collective. Des actes comme celui des dumpsters diving parlent de consommation, de croissance, de pauvreté, de solidarité.

A:D :

Le journal visuel de PISTE réactualisé http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article380

Un Forum Mondial Social dans le Nord

A.D.

La chanson DU PAIN SUR LA TABLE

paroles et musique : domlebo

a été enregistrée le 16 août 2016

dans le quartier Maisonneuve à Montréal

guitare et chant : domlebo

et le violon de Marie-Soleil Bélanger

complément : http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/08/09/recycler-nourriture-gaspillage-dechetarisme_n_11412524.html

Film réalisé lors du FSM Montréal 16. En cours de montage.

vidéos périphériques à PISTE (bonus)

Reportage sur le DUMPSTER DIVING ou l’art d’accomoder les restes (partenaires du FSM):http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article389

Reportage sur la délégation de soutien aux réfugiés de FUKUSIMA soutenir les réfugiés de la catastrophe nucléaire : deux videos : une en français et une en japonais : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article391

et BONUS ART reportage sur journée poésie Hochelaga-Maisonneuve : CLIC ICi http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article390

 
réfugiés de Fukushima au Forum Mondial Social de Montréal
Publié le samedi 20 août 2016
par NA Franck

Un comité de soutien s’est constitué pour soutenir les réfugiés de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Ce groupe était présent au Forum Mondial Social de Montréal en août 2016

périphériques au Forum Mondial Social de Montréal
Publié le vendredi 19 août 2016
par NA Franck

Plusieurs belles rencontres, des personnes qui ont confié leurs paroles à la Banque des Serments et qui ont une démarche qui méritait une video , au moins. BONUS ART

Le Parc à Paroles à Genève
Publié le mardi 12 juillet 2016
par NA Franck

En 2000, ouverture d’un Parc à Paroles à l’ILOT 13* Genève

PISTE au Forum Mondial Social de Montréal
Publié le samedi 18 juin 2016
par NA Franck

PISTE au Forum Mondial Social de Montréal août 2016, une création artistique et sensorielle. Journal Visuel.

exposition Viviers été 2016
Publié le samedi 11 juin 2016
par NA Franck

exposition "Faire Belle Figure*" Exposition Temporaire du 16 juin au 15 août 2016 au château de Verchaüs Vernissage le 16 juin à partir de 18h30 Franck Na

Compilation des lettres-videos entre quartiers distants
Publié le mardi 7 juin 2016
par NA Franck

Rencontres à la Maison de Quartier de Saint Jean le 7 juin à 14h

et à l’école du Tivoli le 10 juin à 18h 30.

Y sera présentée la compilation de toutes Les lettres-videos entre deux quartiers distincts Echange 2015 / 2016 entre les habitants du quartier de Saint Jean et les habitants de la commune de Lancy. Compilation des lettres-videos entre quartiers distants.


Rosette, réfugiée refoulée.
Publié le vendredi 3 juin 2016
par NA Franck

Claude TORRACINTA raconte
 "Rosette"- l’histoire authentique d’une réfugiée refoulée .

Contexte historique " Les réfugiés à Genève durant la seconde guerre mondiale" par Arnaud BOSCH


occupation du Crédit Suisse : breakfree Genève Journée mondiale de la sortie des énergies fossiles
Publié le mardi 10 mai 2016
par NA Franck

Journée mondiale de la sortie des énergies fossiles. Mardi 10 mai 2016, un collectif d’activistes pour la Justice et le Climat , dénoncent les spéculations minières des banques suisses. A Genève, ils ont tenté d’apporter une lettre au directeur du Crédit Suisse.

clips musique François de Limoges
Publié le lundi 9 mai 2016
par NA Franck

Chanteur compositeur, François de Limoges interprète cinq de ses compositions. Mars 2016 Genève.