DETTE
dimanche 11 avril 2010
par NA Franck

Ce que la dette est vieille. Ce n’est plus la mienne.

Comment se fait il que dans la plupart des pays, il soit interdit de contracter ou de proposer un crédit dont les remboursements courent sur la génération suivante, c’est à dire qu’il n’est pas possible d’avoir un crédit en pensant faire payer ses enfants ; alors que la dette des pays pauvres entend faire payer plusieurs générations. Leurs dettes courent sur les enfants des enfants des enfants des enfants des habitants d’un pays. Ils arrivent au monde et ils apprennent qu’ils doivent des sommes pharamineuses à des inconnus qui vont prélever leurs dividendes toutes leurs vies sur leurs biens et ceux de leurs enfants et sur leurs travails et ceux de leurs enfants et des enfants de leurs enfants. Voilà bien une situation désavantageuse : Inégalitaire. Injuste. Odieuse. Et profitent ils des investissements initiaux, ces créanciers de naissance ? Peux t on estimer le fruit des emprunts ? Est ce visible aujourd’hui quelque part ? Combien de générations, les remboursements vont ils encore assujettir ? Le système, aurait il besoin de cette garantie de dette de l’un vers l’autre ? De cette dépendance ? Qui sont aujourd’hui ceux qui exigent leur prétendu du ? Pour qu’il n’y ait pas dette, il faut un don gratuit de la part d’un anonyme. Si les usuriers sont anonymes, et que le prêt est considéré comme un don, la dette n’est envers personne. Pour que les usuriers soient en mesure de réclamer quelque chose, il faut qu’ils se montrent à visage découvert. Mais qui est celui qui réclame de l’argent ? Comment s’appelle t il ? Quel est son nom ? Quel est ton nom, précepteur professionnel ? Cet argent dont tu parles, ce serait mon arrière grand père qui l’aurait emprunté ? Mais à qui ? Certainement pas à toi : tu n’étais, tout comme moi, pas encore né.

JPG - 34.8 ko
prélèvement pour dettes impayées

http://www.cadtm.org/La-dette-en-chiffres

annonce pour un livre récent :

La crise, quelles crises ? Damien Millet, Eric Toussaint

Editions Aden, CETIM et CADTM, 285 pages 2010 ISBN 978-2-88053-076-1

Prix : 35 CHF | 20 €

EN 2007-2008 a éclaté la crise financière internationale la plus importante depuis celle de 1929. Mais la crise n’est pas que financière et revêt de multiples visages.

un clic pour un déclic