exposition Viviers été 2016
samedi 11 juin 2016
par NA Franck
JPG - 302.3 ko
CENE 2016 Ardèche NA
JPG - 254.1 ko
CENE 2016

red “ * Les vides intérieurs¨

Mentir aux étoiles, celles qui prétendent savoir la suite,

Celles qui se posent comme écriture du destin.

Les chasser du ciel,

Perdre ses plumes dans ce combat d’ange contre le feu.

Ouvrir de minuscules brêches dans la nuit,

Et s’y glisser en s’extirpant de sa condition toute faite. "

A.D. Pour le moment de l’exposition : “ faire bonnes figures” de Franck NA

Viviers 2016

JPG - 621 ko
presse 2 NA expo Verchaus
JPG - 302.3 ko
CENE 2016 Ardèche NA
JPG - 240.7 ko
CENE détail NA
2016 Ardèche (solifruit)
JPG - 76.7 ko
Solifruit les coupes
Les "solifruits*" : détails des éléments utilisés dans CENE
JPG - 284 ko
CENE 2016
NA
JPG - 231.6 ko
CENE 2016

Expositions au château de Verchaüs à Viviers (07) : le collectif d’artistes et d’artisans d’art qui le fait vivre et l’anime a proposé à Franck NA de monter la première exposition temporaire pour la saison 2016. Celui-ci relève le défi à partir du 16 juin et jusqu’au 15 août 2016. Il y présente une série d’œuvres peintes sous le titre générique de « Faire belle figure » et une installation in situ dénommée « CENE ».

JPG - 317.7 ko
CENE
JPG - 323 ko
CENE 2016

Le vernissage aura lieu le 16 juin à partir de 18h30 dans les grandes salles du château.

Exposition Temporaire du 16 juin au 15 août 2016 au château de Verchaüs, Viviers France

Vernissage le 16 juin à partir de 18h30 Franck NA

PDF - 107 ko
Communiqué de presse - expo temporaire Franck Na

Cène  : repas du soir
— 

JPG - 598.2 ko
CENE
installation in situ Viviers F. juin août 2016

(l’ultime dîner)

JPG - 598.8 ko
Exposition NA Presse
JPG - 269.7 ko
Carton invitation vernissage
exposition 2016 Franck NA

installation  : chaises, table, layer de piscine, quatre boules mosaïquées, sacs de chaux et de ciment

PDF - 951.4 ko
expo16 NA EXPOSITION _JUIN-AOUT_2016
communication

Franck NA "... J’aime bien la peinture parce qu’elle est en deux dimensions. Précisément. Comme un écran plat. Largeur / Hauteur. La troisième dimension est donnée par ma position face à elle. Ce rapport avec elle ; La distance ; les mouvements que font mes yeux de là où ils sont. La troisième dimension qui dépend de ma présence. La quatrième dimension serait le temps que je passe avec elle. Un temps où il ne s’agit que d’elle." ...

exposition "Faire Belle Figure*"

JPG - 914 ko
Venance

photo : "Le Lion du Chateau", 2015

peintures :

- "Coloriage jaune" 2,20 / 2,20 m huile sur toile 1989

- "La Terrassière" 60 /80 cm papier 2013 / 2016

- Double auto-paysages 104 / 86, huile sur toile 1995

- "Nul n’est beau volontairement "152 / 215 cm, acrylique sur toile (ou en version "Ni Déesse ni maitresse" makimono) 2016

- "Orange blues" 39 / 49 cm, huile et encres sur toile 2015 /16

- "Venance" 23 / 29.5, peinture et or sur plexi 2016

- "Nature presque morte1" acrylique 120 par 80 environ, 2016 ...

-  Notice à l’usage des faussaires (extraits) Une peinture qui agit par actes successifs, des temps bien distincts, dont on conserve l’intégrité.Et la visibilité. pose d’une couleur, d’un trait, griffures, estampages, peindre les vides (très important ça : peindre les vides) Ces couches d’actes viennent confronter, affronter, se marier, rencontrer les autres phases opératoires de la peinture. Chacune se distingue des autres, et vient composer ce qu’on pourrait appeler un arrangement en musique, une orchestration des strates, du vocabulaire pictural. Mais chaque voix respecte les autres, fais attention de ne pas toucher les autres, de les abimer. Chaque voix est avec, dans l’observation de ce que sont les autres, et du moment où elles ont été faites. A lors ils se produit parfois un phénomène à mille de l’immédiateté (malgré la virulence), du signe, d el’affiche : le sujet est relégué loin, au fond, il est comme corrodé, couvert de neige, il passe en arrière, en arrière plan, par des voix qui pourraient paraitre secondaires mais qui sont (la peinture, sa volonté, son affirmation) graphiquement plus visibles. La peinture s’émancipe de son sujet (son thème dicible). Elle crée une pudeur pour se dévoiler, elle. Elle (enfonce) affirme la cause de peindre, le motif, au profit des phénomènes abstraits ou matériques qui lui sont propres , qui sont la peinture s’utilisant elle-même. Comme si chaque geste était une intervention irrémédiable au monde Dans un espace qui tente de préserver les gestes précédents, ni les cacher, ni les subvertir, ni les trahir, ni les tuer et même dans toutes les imperfections qui font partie d’elles. C’est très certainement une attitude que je porte au-delà de la peinture. Elle aurait un lien avec une forme d’application de l’Anarchie, en tant qu’éloge de chaque voix. Une personne , une voix et pas d’autorité sur les voix responsables.

20 mai 2016

exposition 2016 Franck NA