Piquets syndicaux devant Manor
mercredi 4 mars 2009
par nadine

Manor Genève a licencié la vendeuse Marisa Pralong sous prétexte qu’elle s’est exprimée dans la Tribune de Genève en décembre 2008 sur les conditions de travail du personnel de vente durant les fêtes de fin d’année.

Pour le syndicat Unia, ce licenciement est une atteinte grave aux libertés syndicales.

Effectivement, Mme Pralong est déléguée syndicale aux commissions paritaires des conventions collectives du commerce du détail dont est signataire Manor, de plus ce licenciement intervient au moment où le personnel de l’entreprise entreprend des démarches pour demander l’instauration d’une commission du personnel.

Le syndicat Unia organise des piquets devant l’entrée du magasin tous les jours de 11h30 à 14h depuis le 2 mars pour demander le retrait immédiat de ce licenciement abusif.

IMG/flv/unia-manor2.flv

Quelques liens

Le blog Manorabuse

Communiqué de presse Unia