Accueil du siteTEXTES
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
A P I
samedi 26 mai
JPG - 71 ko

API

MPEG4 - 2.6 Mo
API VR
Olivier JOUREAU conception

Association pour le Patrimoine Industriel

Rue du Vuache 25 1201 Genève

Tél 022 340 44 10

L’API a pour vocation le patrimoine industriel et le monde du travail qui lui est lié. L’industrie et le marché du travail connaissent un nouveau bouleversement métabolique : après l’ère numérique et ses rudiments qui ont très vite obligé une refonte de l’imprimerie, pour ne parler que d’elle, le nouveau défi s’appelle A.I. : L’intelligence artificielle en français. l L’API se donc d’observer les corps de métier qui en disparaissant pourraient aussi nous faire perdre des connaissances, des savoir- faire.

Une réflexion qui englobe les laisser pour compte de ces mutations, ceux qui ne parviennent pas à être caméléons. Une réflexion qui n’élague pas le libre-arbitre et les libertés individuelles, et qui ne fait pas abstraction e la création artistique, de l’absurde et de la joie. A.D. API

MPEG4 - 2.6 Mo
API VR
Olivier JOUREAU conception

Association pour le Patrimoine Industriel

Rue du Vuache 25 1201 Genève

Tél 022 340 44 10

 
Sur le Web : ww.alachaine.ch
un site - sources
mercredi 9 août

www.alachaine.ch

Site indépendant de videos inédites,

www.alachaine.ch fête ses dix ans en 2018 :

PNG - 141.8 ko

www.alachaine.ch c’est quatre millions ( 4 000 000) de visiteurs sur environ quatre cents articles, comportant chacun entre deux et quatres videos exclusives.

www.alachaine.ch fait partie des activités de l’association PALC ( Productions A La Chaine), basée à Genève.

www.alachaine.ch

Garantie sans budget marketing.

 
Sur le Web : www.alachaine.ch
Atelier Participatif Audiovisuel
dimanche 11 janvier

— une compilation ds meilleurs échanges de lettres-videos d’enfants distants est disponible en DVD, durée 26 minutes. 10 E. 15 CHFs


Stage audiovisuel de quartier à quartier distants. A Genève et ailleurs.

Atelier vidéo pour les 9 à 16 ans

3 jours pour

réaliser un film !

Atelier vidéo pour Jeunes adultes

Atelier vidéo pour habitants .

avec Franck NA, cinéaste

JPG - 233.6 ko
l A P A
Atelier Participatif Audiovisuel

Renseignements : bonjour@mise-a-jour.net Forum Démocratie participative : info@forum1203.ch

 
Alachaine.ch
jeudi 20 mai

Des films courts circuitent.

Des vidéos pour agir sur le monde.

Pour en avoir le cœur net

 
Sur le Web : www.alachaine.ch
Liberté de circulation pour les élu(e)s
lundi 19 mai 2008
par NA Franck

La Suisse est un pays démocratique oui, mais ces élus nationaux ne peuvent se rendre partout sur le territoire Suisse.

On se souvient de mad. Calmy-Rey qui dut, pour pouvoir se rendre sur la plaine du Grütli malgré les menaces faire appel à des donateurs privés pour renforcer sa sécurité, les forces de l’ordre officielles n’étant pas assez suffisantes.

Maintenant c’est Eveline Widmer-Schlumpf (UDC) qui renonce à se rendre au Sechseläuten° sous la pression des menaces.(avril 2008). Mais qui sont donc ces terroristes qui intimident à ce point des élus nationaux ? Des anarchistes kamikazes ? des opposants gauchistes hystériques ? Non ce sont des primitifs. Des Suisses de la Suisse primitive qui refusent le démocratie lorsqu’ils estiment qu’elle ne les favorisent pas. Les menaces de mort sur des personnes telles que ces femmes élues sont suffisamment fortes pour que que des territoires semblent inabordables par des politiques Suisses élus. Nous ne sommes pas dans des banlieues défavorisées livrées à des agitateurs qui voudraient dénoncer l’indigence de leurs ghettos. Nous ne sommes pas dans des quartiers que la violence ou la guerre auraient abandonnés aux mains des trafiquants et des desperados. Non. Il ne s’agit pas non plus d’une classe défavorisée souffrant d’un apartheid. Non, les terroristes sont des autochtones bien installées dans leur confort, une extrême droite qui ne prononce jamais ce nom, des bon bourgeois égoïstes qui se prennent pour des héros quand ils se vantent d’injurier et de pouvoir intimider une une femme du gouvernement. C’est la loi des grandes gueules. Le parti d’où émergent ces dérapages, enfreignant régulièrement les lois du pays, appliquent la politique de "l’offensive" : toujours pousser plus loin les dérapages qui à l’usure donnent des avancées vers une politique totalitaire. Il est possible de toucher aux normes antiracistes, de proposer des mesures contraires aux Conventions de Genève, aux Droits Humains, de menacer des personnes. Chaque dossier politique est travaillé de manière à pousser un peu loin ce qui acceptable par l’opînion publique de ce qui ne l’est finalement pas . Les électeurs sont habitués à ces manœuvres qui pour certains répondent par" Bah, C’est l’UDC. On connait leur discours, leur gout du scandale. Cela va passer." et les autres qui prennent ces spéculations au pied de la lettre. Le sandale des affiches des moutons ont eu des conséquences : la porte ouverte pour légitimer des actes racistes.

Des actes de vandalismes contre les biens d’élus tentant de s’opposer aux diktats du chef de ce parti sont perpétrés régulièrement depuis . Il est semble bien difficile d’éluder les enquêtes qui s’ensuivent.

Devant les risques encourues, encore une fois, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf ne participera donc pas au Sechseläuten, le 14 avril à Zurich. Les autorités baissent les bras devant les menaces anonymes. La sauvagerie a gain de cause.

Les autres pays démocratiques ont de quoi être étonnés, voir déçus ou attristés d’apprendre qu’en Suisse des menaces envers des membres du gouvernement peuvent limiter leur liberté de circulation dans leur propre pays.

Le « Sechseläuten » à Zurich est une fête populaire, avec comme point culminant la "procession des confréries » zurichoises. Il y a un défilé dans des costumes traditionnels, des dizaines de groupes de chevaliers et environ 30 corps de musique, de nombreux chariots sont tirés par des chevaux qui vont de la Bahnhofstrasse et du quai Limmat à la place de « Sechseläuten » où le « Böögg » (le Bonhomme-Hiver) est brûlé. Le « Sechseläuten » est un des grands évènements de la ville de Zürich qui attire des milliers de visiteurs ainsi que des centaines de milliers de téléspectateurs. Ils n’y verront ni la Démocratie, ni la Liberté, ni la Paix.

A.D.

 

Répondre à cet article