lettre ouverte d’un touriste de l’espace Schengen
mardi 8 juin 2010
par NA Franck
JPG - 121.9 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir
JPG - 199.1 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir

En traversant la vallée du Rhône, nous avons remarqué, accrochée sur les murs de Donzère-Mondragon, petite ville de la Drôme, une lettre ouverte d’un touriste destinée à Eric Besson, ministre actuel de l’immigration, de l’identité nationale, et maire de cette petite bourgade.

JPG - 94.9 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir

Voici le contenu que nous avons recopié :

"

JPG - 176.7 ko

" «  Donzère, le 15 janvier 2010

Monsieur le Préfet

Monsieur Eric Besson, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire et maire de Donzère-Mondragon (Drôme)

Messieurs

Je souhaiterais être reconduit à la frontière. En effet, je suis venu visiter votre beau pays, et je souhaiterais faire partie du contingent de personnes expulsées hors de vos frontières. Je souhaite faire partie des 25 000 étrangers expulsés cette année de France, ex-pays des Droits de l’Homme, ex-terre d’asile. En me faisant expulser, en étant reconduit à la frontière, « chartérisé », j’espère ainsi prendre la place d’un immigré qui a certainement plus besoin que moi de séjourner chez vous. Il a plus de bonnes raisons que moi de rester ici. Je convoite donc sa place. Moi, cela m’arrangerait de faire partie du contingent que vous avez prévu. J’ai assez voyagé chez vous pour savoir que tôt ou tard, je vais être contrôlé. Et il n’y a aucun doute que les contrôleurs habilités trouveront une bonne raison pour me refouler. J’habite un pays limitrophe à Schengen, l’espace Chaine-G’Haine, et j’invite chacun à faire la même chose que moi : du tourisme au frais de la princesse, celle qui se promène en laisse, derrière ses frontières.

JPG - 794.2 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir

Je sais que ces expulsions coûtent très chers, à travers les frais engendrés par l’administration, les forces de police, les contrôleurs, les frais de transport et cet argent dépensé en pure perte devrait servir à résorber l’immigration clandestine pour la transformer en immigration accueillie. Vous me trouverez prochainement sur vos listes, et je vous encourage à bien me compter dans vos quotas. Je ne manquerai pas de revenir par mes propres moyens visiter votre beau pays et de retourner dans le mien à vos frais.

En vous remerciant pour votre zèle déployé dans d’absurdes mesures.

Welcome Et salutations distinguées

Le voyageur à demi-tarif

 »

"

JPG - 182.2 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir
JPG - 217.1 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir
JPG - 213.3 ko
cliquez sur l’image pour l’aggrandir
JPG - 193.1 ko
JPG - 174.9 ko