Accueil du site
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
A P I
samedi 26 mai
JPG - 71 ko

API

MPEG4 - 2.6 Mo
API VR
Olivier JOUREAU conception

Association pour le Patrimoine Industriel

Rue du Vuache 25 1201 Genève

Tél 022 340 44 10

L’API a pour vocation le patrimoine industriel et le monde du travail qui lui est lié. L’industrie et le marché du travail connaissent un nouveau bouleversement métabolique : après l’ère numérique et ses rudiments qui ont très vite obligé une refonte de l’imprimerie, pour ne parler que d’elle, le nouveau défi s’appelle A.I. : L’intelligence artificielle en français. l L’API se donc d’observer les corps de métier qui en disparaissant pourraient aussi nous faire perdre des connaissances, des savoir- faire.

Une réflexion qui englobe les laisser pour compte de ces mutations, ceux qui ne parviennent pas à être caméléons. Une réflexion qui n’élague pas le libre-arbitre et les libertés individuelles, et qui ne fait pas abstraction e la création artistique, de l’absurde et de la joie. A.D. API

MPEG4 - 2.6 Mo
API VR
Olivier JOUREAU conception

Association pour le Patrimoine Industriel

Rue du Vuache 25 1201 Genève

Tél 022 340 44 10

 
Sur le Web : ww.alachaine.ch
un site - sources
mercredi 9 août

www.alachaine.ch

Site indépendant de videos inédites,

www.alachaine.ch fête ses dix ans en 2018 :

PNG - 141.8 ko

www.alachaine.ch c’est quatre millions ( 4 000 000) de visiteurs sur environ quatre cents articles, comportant chacun entre deux et quatres videos exclusives.

www.alachaine.ch fait partie des activités de l’association PALC ( Productions A La Chaine), basée à Genève.

www.alachaine.ch

Garantie sans budget marketing.

 
Sur le Web : www.alachaine.ch
Je vous recommande cette page :
mercredi 23 novembre

Je vous recommande cette page :

http://www.lilo.org/fr/la-banque-des-serments/ ?utm_source=la-banque-des-serments la Banque des Serments

c est un crowfunding qui ne vous coute rien : il suffit d’essayer ce moteur de recherche ETHIQUE et d’attribuer vos gouttes d’eau à ce projet. MERCI.

stp essaie le moteur de recherche Lilo , une alternative éthique à Google

http://www.lilo.org/fr/la-banque-des-serments/ ?utm_source=la-banque-des-serments

et verse stp tes "gouttes d’eau" à la Banque des Serments

merci d’avance

 
toujours là NOS FUTURS
vendredi 30 octobre

Les videos sur www.alachaine.ch nécessite FLASH pour lire les vidéos.

www.alachaine.ch est un site d’accueil de videos inédites. www.alachaine.ch

Ce site internet a été précurseur puisqu’il a commencé à diffuser des vdeos collaboratives depuis 10 ans, et à l’époque les videos n’étaient pas aussi utilisées par les militants, les associations, les activistes, le quidam civil. Aujourd’hui, trois millions de visiteurs distincts ont regardé les documents audiovisuels sur www.alachaine.ch Sans pub, juste par persévérance, wwww.alachaine.ch s’est fait connaitre sur la région de Genève et bien au-delà.

Pour voir vidéos, il vous faut un lecteur FLASH. Ce lecteur n’est pas à priori dans les tablettes et les smatphones, iphones etc... IIl vous faut le rajouter en le téléchargeant gratuitement.

JPG - 1.9 Mo
OMC

film participatif ALTERNATIBA LEMAN est à cette adresse :

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article366 NOS FUTURS

projeté le 21 novembre 2015

Maison des associations, salle Carlson .Genève

lors d’une soirée bilan d‘ALTERNATIBA Leman...

 
Sur le Web : NOS FUTURS
Atelier Participatif Audiovisuel
dimanche 11 janvier

— une compilation ds meilleurs échanges de lettres-videos d’enfants distants est disponible en DVD, durée 26 minutes. 10 E. 15 CHFs


Stage audiovisuel de quartier à quartier distants. A Genève et ailleurs.

Atelier vidéo pour les 9 à 16 ans

3 jours pour

réaliser un film !

Atelier vidéo pour Jeunes adultes

Atelier vidéo pour habitants .

avec Franck NA, cinéaste

JPG - 233.6 ko
l A P A
Atelier Participatif Audiovisuel

Renseignements : bonjour@mise-a-jour.net Forum Démocratie participative : info@forum1203.ch

 
fictions participatives
mercredi 29 octobre

Il est trop tôt encore pour tirer une analyse transversale aux cinq fictions participatives que j’ai réalisées, mais on peut affirmer que le genre "fiction participative" revendique une simplicité du langage cinématographique. Sans être tout à fait le niveau zéro de l’écriture, ce sont des films réalisés sans le passage par l’écrit. Le scénario est conçu à l’oral et les plans sont dessinés sur des story-boards sommaires. Nous sommes évidement loin d’un cinéma de divertissement à grand renfort d’effets. L’image est très proche de la prise de vue d’une réalité qui nous est offerte à la hauteur du regard humain. La psychologie est rudimentaire. Et la primauté est donnée à un imaginaire collectif imprégné d’une culture locale spécifique. En cela, ce sont des documents de proximité sur le cadre de vie particulier et sur les préoccupations, les priorités, les comportements propres à la communauté qui fabrique cette histoire et ce film. Il ne s’agit donc pas de films qui auraient de sens volontairement caché, et que le public serait censé deviner. (ce qu’il ne fait jamais vraiment à la sortie d’une séance car l’analyse du contenu serait trop approximative,alambiquée et fastidieuse après une heure et demie de passivité devant l’écran.) Les intentions du cinéma commercial (politique, psychologique, sociologiques, éthiques, etc...) sont devenus des messages abscons, pleins de sous-entendus aussi intelligents que mystérieux mais dont personne n’est vraiment capable de décrypter l’intention et qui restent fumeux car personne ne prend le temps même de creuser la pseudo-signification. Il m’est arriver de demander ce qu’évoquaient Matrix ou la guerre des étoiles . les réponses furent aussi vagues qu’édifiantes de considérations superficielles voire opiacées. C’est pour cela qu’il m’est apparu important de reprendre à la base ce qui fait le cinéma : un art populaire et complet.

A la soi-disant naïveté qui se dégage de chacune de nos fictions participatives, je revendique un sens le plus évident possible. Et là peuvent commencer les commentaires.

La narration et la forme sont construites ensemble ; l’image, les dialogues et la musique marchent du même pas. Le groupe des participants s’approprient le film lors du tournage. Et le tournage est en soi un événement pendant lequel on prend des risques et on est dans la joie , on a un sentiment de liberté et on fait du cinéma."

Franck NA