Accueil du siteQui, quand, quoi !filmographie
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
Mots-clés :
Art Poésie Genève cinéma
Bibliobus de Porto Novo : partenariat avec le Bénin
jeudi 12 juillet

 : http://fondationreinehangbe.org/projet-bibliobus-un-enfant-un-livre-du-nouveau/

Le véhicule arrive à Cotonou avec 14 cartons de livres en décembre 2018. Le mois prochain, le parc automobile de la Fondation Reine Hangbe recevra un véhicule qui permettra d’impliquer plus d’écoles dans le projet Bibliobus : un enfant un livre. En effet, jusqu’à présent, seulement 16 établissements scolaires publics ont été sélectionnées pour recevoir une fois par mois la visite du bibliobus. La demande est très forte mais l’offre ne suit pas. En outre, le seul véhicule (déjà assez vieux) subit les contrecoups du mauvais état des routes de Porto Novo (surtout quand il pleut) qui contribue aussi à sa dégradation.

Face à cette situation et en l’absence d’un quelconque accompagnement financier des autorités, les partenaires et amis de la Fondation se sont mobilisés. C’est ainsi qu’ensemble avec eux dans le forum des contributeurs au projet, plusieurs options ont été explorées pour non seulement remplacer le véhicule actuel, mais aussi étendre l’action du bibliobus à d’autres établissements et à d’autres localités afin de mieux atteindre les cibles principales que sont les femmes et les enfants. www.fondationreinehangbe.org Avec un véhicule moins long et moins bas, la Fondation pourra faire face aux routes de Porto Novo et par la même occasion élargir le nombre d’écoles primaires sans augmenter les couts pendant que le bus, bientôt le nouveau bus, ferait le circuit des établissements secondaires et des communautés. Notre mastodonte actuel fera effet de bibliothèque de quartier.

C’est dans ce contexte que l’association PALC, Productions à la Chaine, dont l’un des membres était de passage au Bénin cette année, vient d’offrir cette limousine Citroën Evasion. Avec ce véhicule, la Fondation Reine Hangbe utilisera des bacs pour transporter les livres vers les cours primaires.

PALC est une association culturelle à Genève qui crée des événements artistiques, de l’édition, et de la production audiovisuelle. PALC a déjà réalisé des films (fictions participatives dont trois en Afrique) et des échanges culturels (dont ECRIT contre ORAL au Mali). Leur site : www.alachaine.ch

L’acheminement du véhicule à destination de Porto Novo a été soutenu par les Communes Genevoises. Par ce soutien financier, un document audiovisuel sera réalisé par Franck NA, qui témoignera de l’arrivée du véhicule fin 2018 et de l’action de la Fondation Reine HANGBE.

Le véhicule, arrivera avec 13 cartons de livres réunis grâce à l’API, Association pour le Patrimoine Industriel, qui a organisé des événements et un festival autour de l’édition en mai et juin 2018. Grâce à ces événements que les livres ont pu être collectés, stockés et triés. Leur site : www.patrimoineindustriel.ch

Ces livres sont destinés à la Fondation Reine Hangbe et ses partenaires notamment, le centre culturel OUADADA et l’ONG Humanité sans frontière tous deux à Porto Novo.

 
toujours là NOS FUTURS
vendredi 30 octobre

Les videos sur www.alachaine.ch nécessite FLASH pour lire les vidéos.

www.alachaine.ch est un site d’accueil de videos inédites. www.alachaine.ch

Ce site internet a été précurseur puisqu’il a commencé à diffuser des vdeos collaboratives depuis 10 ans, et à l’époque les videos n’étaient pas aussi utilisées par les militants, les associations, les activistes, le quidam civil. Aujourd’hui, trois millions de visiteurs distincts ont regardé les documents audiovisuels sur www.alachaine.ch Sans pub, juste par persévérance, wwww.alachaine.ch s’est fait connaitre sur la région de Genève et bien au-delà.

Pour voir vidéos, il vous faut un lecteur FLASH. Ce lecteur n’est pas à priori dans les tablettes et les smatphones, iphones etc... IIl vous faut le rajouter en le téléchargeant gratuitement.

JPG - 1.9 Mo
OMC

film participatif ALTERNATIBA LEMAN est à cette adresse :

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article366 NOS FUTURS

projeté le 21 novembre 2015

Maison des associations, salle Carlson .Genève

lors d’une soirée bilan d‘ALTERNATIBA Leman...

 
Sur le Web : NOS FUTURS
fictions participatives
mercredi 29 octobre

Il est trop tôt encore pour tirer une analyse transversale aux cinq fictions participatives que j’ai réalisées, mais on peut affirmer que le genre "fiction participative" revendique une simplicité du langage cinématographique. Sans être tout à fait le niveau zéro de l’écriture, ce sont des films réalisés sans le passage par l’écrit. Le scénario est conçu à l’oral et les plans sont dessinés sur des story-boards sommaires. Nous sommes évidement loin d’un cinéma de divertissement à grand renfort d’effets. L’image est très proche de la prise de vue d’une réalité qui nous est offerte à la hauteur du regard humain. La psychologie est rudimentaire. Et la primauté est donnée à un imaginaire collectif imprégné d’une culture locale spécifique. En cela, ce sont des documents de proximité sur le cadre de vie particulier et sur les préoccupations, les priorités, les comportements propres à la communauté qui fabrique cette histoire et ce film. Il ne s’agit donc pas de films qui auraient de sens volontairement caché, et que le public serait censé deviner. (ce qu’il ne fait jamais vraiment à la sortie d’une séance car l’analyse du contenu serait trop approximative,alambiquée et fastidieuse après une heure et demie de passivité devant l’écran.) Les intentions du cinéma commercial (politique, psychologique, sociologiques, éthiques, etc...) sont devenus des messages abscons, pleins de sous-entendus aussi intelligents que mystérieux mais dont personne n’est vraiment capable de décrypter l’intention et qui restent fumeux car personne ne prend le temps même de creuser la pseudo-signification. Il m’est arriver de demander ce qu’évoquaient Matrix ou la guerre des étoiles . les réponses furent aussi vagues qu’édifiantes de considérations superficielles voire opiacées. C’est pour cela qu’il m’est apparu important de reprendre à la base ce qui fait le cinéma : un art populaire et complet.

A la soi-disant naïveté qui se dégage de chacune de nos fictions participatives, je revendique un sens le plus évident possible. Et là peuvent commencer les commentaires.

La narration et la forme sont construites ensemble ; l’image, les dialogues et la musique marchent du même pas. Le groupe des participants s’approprient le film lors du tournage. Et le tournage est en soi un événement pendant lequel on prend des risques et on est dans la joie , on a un sentiment de liberté et on fait du cinéma."

Franck NA

 
o
dimanche 22 septembre
JPG - 212.9 ko
 
Videos SARHAOUI
vendredi 7 juin

le massacre du 1 septembre 2013

Les Femmes Sahraouies.

En route avec les Sahraouis

Jean ZIEGLER et Christiane PERREGAUX sur la question Sahraouie en 2013

Disparitions, In english.

Procès du démantèlement sanglant du camp de Gdim Izik

Fiction de l’enfant-sauvage Un désert trop petit pour un enfant

"le désert trop petit pour un enfant" sortie juillet 2013 film de Franck NA

Rendez-vous au Fond VERT Tunis Forum Mondial Social

Trois parlementaires et activistes sahraouis à Genève : clic en dessous pour trouver la liste des liens

 
Sur le Web : Le désert trop petit
Sur le Web
www.surparole.org
le site de la Banque des Serments Dans la Banque des Serments sont répertoriés dans centaines de vidéos de personnes qui ont donné leur parole.
La Caméra BOLEX
mardi 28 janvier 2020
par NA Franck

la caméra Paillard-Bolex

JPG - 571.5 ko
JPG - 475.3 ko
JPG - 119.2 ko
API expo Paillard février 2020
Michel Gondry
JPG - 91.8 ko
René Burri
JPG - 172.1 ko
API expo Paillard Bolex

LA CAMÉRA BOLEX Paillard – Bolex (CH) EXPOSITION du 31 janvier au 28 mars 2020 Vernissage le 6 février, dès 17h

JPG - 530.1 ko
Exposition de portraits de réalisateurs d’où s’échappent des extraits de leurs films...
JPG - 113.4 ko
API

EXPOSITION Ouverte du lundi au vendredi De 10h à 17h Et sur rendez-vous

Différents modèles de la caméra Paillard-Bolex, prototypes, publicités, documents… Photos de réalisateurs avec leurs Paillard-Bolex et extraits de leurs films, d’après le procédé d’Artivive, réalisée par Olivier JOUREAU

JPG - 343 ko
Jonas Mekas

PROJECTIONS FILMS 16mm Du 5 au 8 février Carte Blanche à Laurent RÉGNIER de l’association La Petite Ourse Projections de films 16mm, projecteur son optique Me 5 février, 17h EMILE DE Laurent RÉGNIER, film d’animation, une histoire du papier en quatre épisodes (20’) Je 6 février, 19h30 YOYO de Pierre ETAIX, 1965, comédie, (92’) NAISSANCE DU CINEMA de Roger LEENHARDT, documentaire (38’) Ve 7 février, 19h30 LE CONTE DES CONTES de Youri NORSTEIN, 1979, court métrage d’animation (29’) Sa 8 février, 19h30 LE BARON DE CRAC (Münchhausen) de Karel ZEMAN, 1962, fiction (87)

JPG - 96.5 ko
Jean Rouch
JPG - 64 ko
Peter Jackson
JPG - 59.9 ko
Tarantino
JPG - 117 ko
Stefen Spielberg
JPG - 9 ko
Stanley Kubrick
JPG - 30.9 ko
David Lynch

Ve 28 février, 19h30 EN PRIMEUR BEYOND THE BOLEX (L’Aventure BOLEX) de 2018 AKKA productions (90’)

JPG - 54.2 ko

PROJECTIONS FILMS 16mm numérisés 3-4 mars Carte Blanche à La Fondation Genève Autrefois Ma 3 mars, 18h LE DERNIER ATELIER DE RELIURE (12’) SORTIE DU SALÈVE de Jean ROUILLER, Caméra Club de Genève, NB sonorisé, 1945 (10’) GROCK, 1931, NB sonorisé (42’48) Me 4 mars, 18h FIN DE LA GUERRE A GENÈVE de Jean ROUILLER, 8 mai 1945 (Armistice), NB muet (3’35) SENTES ET ROCK de André Kern, 1958, couleur sonorisé (47’) Je 5 mars, 19h Films de Georges REY, films d’artiste, 16mm LA VACHE QUI RUMINE, 1969, (3’) et FLEURS, 1979, (12’), Light Cone Rencontre autour du cinéma 16 millimètres Et rencontre avec Stéphane TRALONGO, enseignant-chercheur, Section d’histoire et esthétique du cinéma, Université de Lausanne

JPG - 51.7 ko
JPG - 488.1 ko
JPG - 167 ko
Bolex la camera
JPG - 70.9 ko
JPG - 107.1 ko
Bazin
JPG - 3.6 Mo

PROJECTIONS FILMS 16mm originaux ou numérisés Ve 6 mars, 19h30 Carte blanche à la Fondation BOLEX-OULEVAY, Sainte Croix dont IMAGES VIVANTES de REVEL, 1960, film documentaire/d’archive, la fabrication de la caméra Paillard-Bolex, 16mm numérisé (24’)

Di 8 mars, 18h Films invisibles de François DE LIMOGES et Patrick Dieth 16mm et Super 8

Ve 13 mars, 19h30 Film d’artistes contemporains / Michel GONDRY portrait MovieDa Productions

Sa 21 mars, 19h30 Carte Blanche aux programmateurs du SPOUTNIK

Vincent Sorrel portrait du cinéaste italien Vittorio de Seta, "Le cinéaste est un athlète" (2010), coréalisé avec Barbara Vey,

Vincent Sorrel est cinéaste et chercheur. Ses derniers films concernent le cinéma. Pour l’un, à travers un portrait du cinéaste italien Vittorio de Seta, "Le cinéaste est un athlète" (2010), coréalisé avec Barbara Vey, pour l’autre, "Le nouveau monde" (2017) est un essai sur la construction d’une salle de cinéma. Il finalise actuellement la réalisation d’un nouveau film, "Le cinéaste est un cosmonaute" sur Artavazd Pelechian. Son travail d’enseignant et de chercheur concerne les pratiques du cinéma dans une articulation entre esthétique et technique envisagée à partir de la question de l’outil. Cette approche du cinéma depuis les appareils nourrit une réflexion sur l’écriture et la réalisation du cinéma documentaire. Responsable pédagogique du master Documentaire de création (Université Grenoble-Alpes - Ardèche Images) entre 2008 et 2016, il est l’auteur avec Jean-Louis Comolli d’un ouvrage intitulé "Cinéma, mode d’emploi. De l’argentique au numérique" (Verdier, 2015). Il collabore actuellement à un projet FNS dirigé à l’Université de Lausanne par Benoît Turquety, "Histoire des appareils et archéologie des pratiques. Bolex et le cinéma amateur suisse".

Ve 27 mars, 19h30 EN PRIMEUR MATER et MATER MATUTU de Franck NA, Musique Pierre BASTIEN, 1981, 16mm double-bandes, création audiovisuelle (46’)

PROJECTION HORS MURS au SPOUTNIK, Me 11 mars, 19h30 Dans le cadre de l’exposition de la Caméra Paillard-Bolex des projections sont proposées par les programmateurs du SPOUTNIK dans leur cinéma (place des Volontaires 4 -1204 Genève) Olivier Dutel viendra jouer en direct avec sa comparse Gaëlle des films en 16mm. Une 1ère partie avec Dolly Panzer (+/- 44min.) et une seconde partie avec Der Fährmann (14min.) & L’interprétation (23min.).

ATELIERS TOUT PUBLIC Ateliers de dessin et grattage sur pellicule cinéma 16mm proposés par Laurent RÉGNIER de l’association La Petite Ourse jusqu’au 8 février puis par l’équipe de l’API jusqu’à la fin de l’exposition sur inscription ecomuseeapi@gmail.com / renseignements : 022 340 44 10) et contact@lapetiteourse.org

PARTENAIRES Fondation Bolex-Oulevay Fonds Bauds Fondation Autrefois Genève Le cinéma Spoutnik Association La Petite Ourse

La Caméra Paillard-Bolex, une icône de l’industrie suisse et aussi du cinéma en général ! Sa venue a grandement modifié le langage cinématographique. Les réalisateurs.trices qui s’en sont emparés ont apporté une fluidité et une liberté qui sont devenues incontournables. Cassavetes, Jonas Mekas, Truffaut, Andy Warhol pour ne citer qu’eux ont utilisé cette caméra emblématique.

http://www.evenement.ch/articles/coup-de-projo-sur-la-bolex

A. P. I.

Rue du Vuache 25 1201 Genève Tél 022 340 44 10 www.patrimoineindustriel.ch

Association pour le Patrimoine Industriel La Maison du patrimoine industriel et des arts graphiques

Rue du Vuache 25 1201 Genève Tél 022 340 44 10 Rue du Vuache 25 1201 Genève Tél

JPG - 329.1 ko
API-presse
JPG - 441.8 ko
APIpresseEvenementSyndical
 

Répondre à cet article
maya-deren
  • Titre : maya-deren