Accueil du siteVIDEOSEvénements
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
film " 20 ans, c’est tout une histoire !"
mercredi 1er janvier

" 20 ans, c’est tout une histoire !" fable contemporaine.

Une conception et un tournage participatifs.

Premières projections : quartier des Promenades de l’Europe, les 5, 6, 7, et 8 novembre 2012 . Le 1 février 2013 à 14h, Maison de Quartier de Saint Jean, Et le 5 avril, centre culturel américain, TIERRA INCOGNITA, quartier des Bains, Genève. A la Petite Ourse, le 8 janvier 2014 à Saint Montan en Ardèche (F)

projection : du film "20 ans c’est tout une histoire" (avec un courts-métrage de Boris KISH), le 10 avril, salle commune des Zabouches Genève

 
Forum Transfrontalier Genève 2011
mardi 6 décembre 2011
par NA Franck
introductions IMG/flv/forumtransfrontalie_intro.flv
forum transfrontalier durée 6 minutes
conclusions 2 IMG/flv/forumtransfrontalierconclusions2.flv
forum transfrontalier durée vidéo : 5 minutes
premières conclusions IMG/flv/forumtransfrontalieconclusion2.flv
climat justice sociale. forum transfrontalier durée 4 minutes
ateliers participatifs IMG/flv/forumtransfrontalierateliers.flv
climat justice sociale. Forum transfrontalier durée 6 minutes

- Intervenants :

Mobilité : CLE (Alain Rouiller)

Logement : Christian Dandrès et Louis Caul-Futy

Environnement et climat : Noé 21 (Chaim Nissim) Félix DALANG

Social et emploi : CEST (B. Comolli et Jean Marmillod)

Fiscalité : Magali Orsini (ATTAC GE) et Louis Carrier (CLD).

PNG - 33.5 ko
propositions du public IMG/flv/forumtransfrontalierpublicproposit.flv
forum transfrontalier durée 6 minutes

forum transfrontalier

Eco21 :

Conclusions de l’étude CEPIC de Noe21 :

- La rénovation énergétique du parc immobilier genevois est une grande tâche d’importance primordiale.

- La tâche n’est pas insurmontable. L’argent nécessaire est disponible, mais il faut une décision politique importante pour le mobiliser.

- C’est une occasion par excellence pour créer de l’emploi utile, adapté au marché du travail local à Genève.

- Son accomplissement est une contribution pour la lutte contre le réchauffement climatique et pour augmenter la résilience de l’agglomération envers la pénurie de l’énergie.

Le Projet d’agglomération franco-valdo-genevoise a été lancé par la Charte transfrontalière en 2007 et concerne un territoire de 2’000 km2, avec le canton de Genève et le district de Nyon du coté Suisse, réunissant 92 communes, et du coté France, 112 communes dans l’Ain et la Haute-Savoie. A l’horizon 2030, ce projet prévoyait en 2010 200’000 habitants et 100’000 emplois nouveaux. Mais actuellement, les chiffres oscillent entre 260’000 et 320’000 habitants supplémentaires sur les vingt prochaines années. Officiellement, il s’agit d’« organiser un développement plus durable, plus respectueux des réalités économiques, sociales et environnementales ». De fait, le projet se contente d’organiser la fuite en avant d’une croissance économique linéaire, sans chercher ni à maîtriser ni à orienter celle-ci. Le secteur des multinationales, la finance, les banques et les assurances occupent une place excessive à Genève, tout en payant proportionnellement très peu d’impôts. Le négoce des matières premières et les « hedge funds » (fonds spéculatifs) - ces derniers n’étant même pas imposés sur leurs gains énormes - sont en croissance particulièrement rapide. Il en résulte une forte croissance économique, mais qui ne répond pas aux besoins de la population. Au contraire, ses effets pervers sont de plus en plus manifestes. Ces entreprises n’offrent pas d’opportunités aux demandeurs d’emploi locaux, car elles amènent leur personnel de l’étranger. Cet afflux de cadres aux rétributions très élevées décuple la crise du logement, relançant une spéculation foncière et immobilière particulièrement brutale. La hausse des prix des logements, leur rareté, l’insuffisance grave de logements sociaux, toutes ces données provoquent une « gentrification » rapide des quartiers populaires, et un déplacement des classes moyennes (et de tous ces problèmes) vers la périphérie et la France. Les effets sur la mobilité sont évidents : accroissement du nombre des pendulaires au niveau régional. Malgré des aspects positifs, le projet d’agglomération n’est pas à la hauteur. La CEVA, par exemple, est un progrès, mais permettra une réduction de seulement 7% du trafic motorisé transfrontalier. Par rapport au logement, les autorités ne cherchent pas une maîtrise du foncier, ni à assurer une cohérence d’ensemble. Certaines communes françaises construisent trop, et le mitage territorial continue, alors que les suisses ne respectent même pas leurs engagements déjà insuffisants ! La demande grandissante pour une agriculture de proximité ne reçoit pas de réponse. Ce développement n’est pas non plus cohérent avec les nécessités de la protection de l’environnement. L’ozone et les particules fines sont en quantité excessive sur toute l’agglomération – un problème grave de santé publique. Quant au bruit routier, plus de 40% des habitants de la Ville de Genève sont touchés par le dépassement des valeurs autorisées. Des deux côtés de la frontière, ce sont les localités traversées par les pendulaires motorisés qui sont les plus touchées. Enfin, il est urgent que notre région se prépare de façon conséquente par rapport au changement climatique, l’inévitable pénurie de pétrole et la transition énergétique. Selon les scientifiques du GIEC, pour éviter un cataclysme, il faut réduire nos émissions de gaz à effets de serre (GES) de 40% d’ici 2020 ! La région genevoise, une des plus riches de la planète, doit donner l’exemple ! Assurer le bien-être des habitants et la préservation de notre environnement exigera un nouveau modèle de développement, qui tienne véritablement compte des enjeux majeurs de l’emploi, la protection sociale, l’habitat, la mobilité, la politique énergétique et des liens étroits entre eux. Ce forum ne doit pas s’enliser dans des constats sur le désordre actuel ! Il doit ouvrir un débat public sur les principes d’un modèle alternatif proposés ci-dessous, et sur des moyens possibles de les réaliser.

Fiction et transitions IMG/flv/forumtransfrontaliepseudofictionTransitio.flv
forum transfrontalier 2011-2030 durée 3 minutes 50

1) Contre le mal-développement  : priorité aux emplois répondant aux besoins sociaux et environnementaux Une réorientation de l’activité économique est nécessaire pour rompre avec la monoculture actuelle autour des activités financières. Les politiques publiques doivent développer les emplois dans les domaines des services à la personne (santé, social) et du « clean-tech » ou technologies propres * : Construction et rénovation selon les normes d’économie d’énergie, énergies renouvelables, recyclage, transports publics. Il faut favoriser la formation des demandeurs d’emploi dans ces domaines.

2) Mesures contre le dumping salarial, le chômage et la précarité

La lutte pour des revenus décents est engagée du côté helvétique. Les écarts de salaires pour un même emploi doivent être combattus, de même que les différentes formes de travail précaire. La défense des prestations sociales doit être renforcée, dans un même élan, au-delà de nos frontières. SMIC genevois*, renforcement de l’inspection du travail*. La question d’un revenu de base doit être discutée.

3) Une maîtrise du foncier par les pouvoirs publics, afin de pouvoir établir des plans d’aménagement du territoire plus cohérents. Des mesures contre la spéculation foncière et immobilière*, et une réelle priorité aux logements abordables*. Une politique active d’acquisitions foncières des autorités, afin de maîtriser l’aménagement du territoire et répondre aux besoins en logements et infrastructures de la population. Favoriser l’habitat collectif et freiner le mitage du territoire. La densification des zones villas doit être envisagée, dans l’esprit des éco-quartiers, ce qui permettrait aussi de rapprocher logements et lieux d’activité. Instaurer le principe « un emploi, un logement » pour toutes nouvelles surfaces construites.* Rééquilibrer les activités et le logement de part et d’autre de la frontière. (Le projet d’agglomération perpétuait déjà le déséquilibre actuel, puisque 70% des futurs logements se construiraient en France. En réalité, la France construit plus de logements que prévu et le canton moins !) Les choix de la charte de 2007 doivent aussi être appliqués côté français, il doit être mis fin au mitage continu du territoire. Les SCOT doivent être révisés, liés entre eux (inter-SCOT) et appliqués. Préserver les surfaces agricoles et favoriser une agriculture de proximité, en atténuant la fracture « ville-campagne ». L’agglo produit aujourd’hui l’équivalent de 36% à 40% de la consommation moyenne par habitant de céréales, lait et fruits. On calcule qu’elle pourrait produire des légumes bio pour 700’000 habitants sur 4000 hectares (7% des terres agricoles), en créant 3000 emplois permanents. La demande explose (autant du côté des consommateurs que de jeunes producteurs), mais autorités ne font rien pour faciliter l’accès à la terre. Soutenir l’initiative de la WECF en ce sens.

4) Une politique énergétique respectueuse de l’environnement

Genève, région parmi les plus riches de la planète, peut et doit donner l’exemple concernant les défis majeurs de la réduction des gaz à effet de serre (GES), la raréfaction prochaine du pétrole et la sortie du nucléaire. Les autorités ont admis le principe de la société de 2000 watts. Mais, il manque encore un calendrier et son application des côtés de la frontière ! Cela implique : Une accélération radicale de l’assainissement des bâtiments existants (38 % de nos GES). Selon les calculs de NOE21, pour se conformer aux nécessités indiquées par le GIEC (moins 40% de GES d’ici 2020 !) il faudrait y investir un milliard de francs par année. A relever qu’il ne s’agit pas d’un « coût », mais d’un investissement qui aura des retombées importantes en termes d’emploi, de santé publique, et d’économies par rapport à la facture énergétique (et donc aussi de la valeur du parc immobilier à long terme). Il faut rapidement rendre la norme légale genevoise plus exigeante (PL 10258) en ce qui concerne l’assainissement des bâtiments.* Il faut des mesures pour encourager un processus semblable du côté français : remplacement des chauffages électriques, etc. ; faire pression pour que la politique d’encouragement des énergies renouvelables soit revue (prix de rachat d’énergie, prix surfaits des matériaux, prêts difficiles d’accès, etc.) Une réduction de la consommation d’énergie dans les transports (20 % de nos GES). Les associations de protection de l’environnement suisses proposent une réduction de 25% jusqu’en 2025. À cette fin, elles proposent d’opérer un transfert de la route au rail, d’investir dans des moyens de transport durables, de soutenir les voitures à faible consommation et de mettre en oeuvre un aménagement du territoire efficace. Sans recours au nucléaire. Accélérer fortement le développement de toute la palette de transports publics : CEVA, réseaux de trains régionaux, tramway et bus, avec les aménagements favorisant le transfert modal (P+R ou Parc - Relais, co-voiturage, vélos en libre service, VAE vélos à assistance électrique, mobilité douce, etc.). Il faut en particulier entamer le développement de trains régionaux, sans attendre 2030, quitte à avancer les fonds nécessaires, en anticipant sur l’aide au niveau national. Développer un réseau transversal et non seulement en « étoile » axé sur le centre de Genève. Offre de transports publics pour les loisirs (50% des transports automobiles). Empêcher un « effet rebond » (plus de transports publics tendant à stimuler le trafic routier !), l’objectif étant de réduire la circulation motorisée. Donc, accompagner tout développement des transports publics ou de création de nouvelles places dans les P+R par des mesures pour prévenir cet effet rebond. Par exemple, par une extension des voies réservées aux transports publics et aux modes non polluants. Instaurer un moratoire routier. A fortiori, il faut renoncer à accroître l’offre ! (Par ex., projets de traversée du lac, de route à quatre voies en Chablais, contournement d’Annemasse, liaison routière entre le Pays-Gex et Genève, nouvelle route entre la Haute-Savoie et la Champagne genevoise, etc.)  Autres mesures possibles : Plans de déplacement d’entreprise (PDE) obligatoires pour toute entreprise de plus de 50 employés, des deux côtés de la frontière, comme cela se fait avec succès pour les entreprises nouvelles, côté genevois. Introduire un versement-transport à la française, côté suisse. Mise en place de zones environnementales dans les principales villes de l’agglomération qui permet de restreindre l’accès des véhicules les plus polluants. Reprendre l’idée de la ville de Zurich de mettre toutes les localités à 30 km/h la nuit, pour réduire le bruit routier. Si ces mesures ne suffisent pas, il faudra étudier la mise en place d’un péage urbain. Un problème : la croissance de l’aéroport de Genève (28 % de nos GES). Echappant aux impôts et aux accords internationaux, le trafic aérien est responsable pour une part sans cesse croissante des GES. Pistes d’action locale : taxe d’aéroport « GES » ; forte restriction du trafic de jets privés (un tiers des vols !) et d’hélicoptères ; centre de téléconférences ; incitations aux déplacements en train.

5) Une fiscalité juste, modérant la croissance et rendant possible un autre modèle de développement. La fiscalité (impôts ou taxes) doit être modifiée pour réduire l’attractivité excessive de Genève, tout en finançant une réorientation des activités économiques et des autres politiques publiques nécessaires. La concurrence fiscale et la crise actuelle ne remettent pas en question cette réflexion, car l’attractivité de Genève sera toujours grande. La crise montre justement qu’il faut une économie plus saine et enracinée localement. Mesures possibles à Genève : abolition des forfaits fiscaux pour individus riches* et des allègements fiscaux pour les multinationales* ; taxation des activités de trading et des hedge funds ; alignement de l’imposition des entreprises suisses et étrangères vers le haut et non pas vers le bas. (Actuellement, les entreprises étrangères ne paient – au maximum ! – que 12,5% sur leurs bénéfices réalisés à l’étranger. L’alignement vers le bas proposé par les autorités couperait 1,2 milliard au budget genevois.) Le mécanisme compensatoire franco-genevois (alimenté par les impôts genevois payés par les frontaliers) doit être repensé, autant par rapport à son montant que son affectation. (Renforcement du nouveau fonds spécial pour le développement des transports publics sur le territoire français.)

6) Comment agir ?

Depuis la base : Multiplier les initiatives de type « Villes en transition » (plusieurs sont déjà en gestation) dans les communes de la région, afin de répandre le débat, faire pression sur les autorités et réaliser déjà des changements à ce niveau. Mettre en réseau les initiatives avec une « carte verte » interactive de la région. (voir http://villesentransition.net/) Dialogue social : Le Forum d’agglomération (conseil du développement durable ouvert aux associations) prévu en 2007 n’a jamais vu le jour. Les démarches participatives du premier projet d’agglo semblent remises en cause aujourd’hui. Prendre l’initiative d’organiser nous-mêmes d’autres forums comme celui d’aujourd’hui, pour approfondir tous ces thèmes, trouver des accords et interpeller les élus. Appuyer des initiatives populaires.* Elus : Les partis socialistes de la région ont lancé l’idée d’un « parlement » régional.

Informations :

www.coordination-transfrontaliere.org et www.climatjusticesociale.org Vos contributions, questions, etc., à : climatjusticesociale@fsl-geneve.org

www.alachaine.ch

Forum transfrontalier 2011 videos et compte-rendu : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article216

Videos-compte-rendus des conférences des Assises Transfrontalières 2012, cliquer sur http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article256

A l’occasion des Assises Transfrontalières qui se sont tenues en 2012 à Saint Julien en Genevois (France) pour réfléchir et échanger sur l’avenir de l’agglomération franco-valdo-genevoise, des entretiens individuels ont été réalisés. Ces petits portraits permettent de mieux comprendre les attentes de la Société Civile qui souhaite prendre son destin en main. pour accéder à ces videos, veuillez cliquer sur : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article258

"Pour les textes des ateliers et la suite du travail - une lettre aux autorités et un texte avec les propositions prioritaires retenues de ces Assises voir : http://www.coordination-transfrontaliere.org/ http://www.ecoattitude.org/accueil/ http://www.climatjusticesociale.org"

Pour les ASSISES TRANSFRONTALIERES 2013 : clique sur http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article301

 

Répondre à cet article
Documents joints à cet article :
  1. Débrayage du personnel de la ville mardi 25 novembre
    27 novembre 2008

  2. Parking Day 22.09.08
    23 septembre 2008

  3. La Java Noir au Café Gervaise
    21 septembre 2008

  4. Matthieu A et les Septembristes
    14 septembre 2008

  5. Flashmob aquatique Genève
    3 août 2008

  6. Manifestation anti-wef à genève le 31.01.09
    11 février 2009

  7. dans le cadre du Plan Directeur Communal
    30 juin 2009

  8. « SECONDE-LECTURE », Bourse du Livre et PARC à PAROLES
    16 juin 2009

  9. La Fête des Délogés + Soirée de la WebTV AlaChaîne.ch
    27 novembre 2010

  10. A la recherche de la Voie Verte
    10 juin 2009

  11. "De la Cité-jardin à l’écoquartier ?" videomaton
    15 novembre 2008

  12. festival "jours de mai ... et après"
    30 avril 2009

  13. PAROLES d’HABITANTS
    15 juin 2009

  14. Concert sauvage, fête de la musique 2008
    20 janvier 2009

  15. Exposition au bar associatif "la galerie"
    8 février 2009

  16. Café-forum
    13 mars 2009

  17. Soirée Gold Sprint au Café Gervaise
    27 avril 2009

  18. manifestation intersyndicale du 16 mai 09
    14 mai 2009

  19. "des paroles au sol"
    13 août 2010

  20. Conventions Collectives du Travail
    5 janvier 2010

  21. les mots délivrent
    14 août 2010

  22. Un autre salon est possible
    7 mars 2010

  23. les conventions de Genève
    13 juin 2010

  24. le corps des mots
    10 mai 2010

  25. soir de vernissage Séverin Guelpa
    14 mai 2010

  26. Cinéma citoyen, rencontres de la Drôme
    29 juillet 2010

  27. Cinéma citoyen, rencontres de la Drôme (suite)
    28 juillet 2010

  28. les ZOIZOS MIGRATORS et la MANIF des TANKAFAIRISTEs
    12 décembre 2010

  29. World Social Forum, Forum Mondial Social, Porto Alegre et Mumbay
    16 janvier 2011

  30. World Social Forum, Forum Mondial Social à Dakar février 2011
    15 février 2011

  31. MIGRATIONS au Forum Mondial Social 2011 de Dakar
    15 février 2011

  32. Forum Social de DAKAR 2011, visite de projets
    15 février 2011

  33. Forum Social de DAKAR 2011 et Charte des Migrants
    22 février 2011

  34. l’ALLIANCE INTERNATIONALE des HABITANTS au Forum Mondial Social
    17 mars 2011

  35. Gouvernance Mondiale de la migration et du refuge
    4 avril 2011

  36. CHARIVARI, chantier musical
    19 mai 2011

  37. Des Uns aux Autres
    18 avril 2013

  38. pièce pour coeur, performance participative
    22 octobre 2012

  39. les poules de l’immeuble
    18 décembre 2011

  40. Forum Transfrontalier Genève 2011
    6 décembre 2011

  41. Soirée TRAM MOBILITé
    11 décembre 2011

  42. Achraf avant le 31 décembre 2011
    16 décembre 2011

  43. SIMULACRE, ou comment se déplacer par l’imagination
    1er mai 2012

  44. des Esprits Critiques
    13 septembre 2012

  45. concert à l’Aube, Bains des Pâquis
    9 novembre 2012

  46. côté LUNE
    19 novembre 2012

  47. Assises Transfrontalières 2012 : les conférences
    13 décembre 2012

  48. Assises Transfrontalières 2012, les ateliers participatifs
    11 décembre 2012

  49. Assises Transfrontalières 2012 : galerie de portraits
    5 décembre 2012

  50. Sur la question SAHRAOUIE en 2013
    25 juin 2013

  51. " Par défaut"
    2 août 2013

  52. regard singulier sur la Grotte CHAUVET
    1er février 2014

  53. CLIP ENERGY 10 000 problèmes
    10 mai 2014

  54. Banque des Serments, mai 2014, bord du Rhône
    20 mai 2014

  55. LOGO Libre : campagne Pas de maison vide, Personne dehors.
    23 décembre 2015

  56. BDS Genève continue en 2015
    11 décembre 2014

  57. ALTERNATIBA LEMAN
    20 novembre 2015