Peak de pétrole ? = Pic de croissance ?
samedi 29 mai 2010
par NA Franck

Conférence publique Pic de pétrole ? = Pic de croissance ?

horizon en vue IMG/flv/PicPetrolHorizonenvue.flv
5 minutes

Mercredi, 19 mai 2010 à UniMail,

Conférence publique sur le maximum de production journalière de pétrole et les conséquences sur la croissance économique, l’agriculture et les modes de vie.

Association des Etudiant(e)s de l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève

PDF - 4 Mo
Pic du pétrole présentation M. DITTMAR
des chiffres et des tableaux

Intervenants : Dr. Michael Dittmar, Physicien EPFZ Zurich (CERN) :

Perspectives énergétiques et alternatives. Quand allons-nous vivre la baisse de disponibilité du pétrole ? Quelles énergies alternatives ont un véritable avenir ?

décroissance programmée IMG/flv/PICPetdecroissanceprogrammee.flv
5 minutes 30

Dr. Elangi Botoy Ituku, Droit international, UMEF-University, Genève :

Nos modes de vie et le pétrole - ici et là.

Modes de vie IMG/flv/picpetrolmodedevie.flv
4 minutes 45

La mondialisation offre les mêmes articles quotidiens à Genève qu’au Congo, grâce au pétrole. Pouvons-nous vivre avec moins, à la baisse du liquide noir ?

Dipl. Ing. Agr. Valentina Hemmeler Maïga, Ingénieure agronome, Uniterre

La dépendance énergétique dans l’agriculture et notre alimentation. Quelle est l’importance du pétrole, utilisé comme matière de base pour les engrais et comme carburant pour l’agriculture, la transformation et la distribution des aliments ?

auto-approvisionnement IMG/flv/Picpetrolautoapprovisionnemt.flv
9 minutes

Modérateur : Helmut Lubbers, DiplEcol MSocSc Ing. écopsychologue, scientifique en Développement Durable

pays en pleine croissance IMG/flv/Picpetropaysenpleinecroissance.flv
5 minutes 30

Il semble que le pic de pétrole soit arrivé. D’ici peu de temps, nous devrons nous attendre à une baisse de disponibilité du pétrole ainsi que du gaz naturel.

Le pétrole n’est pas seulement utilisé pour les transports, le chauffage et la production d’électricité. Il sert aussi comme matière de base pour 1001 produits dans notre vie quotidienne, comme le plastique et les médicaments, ou encore des produits techniques pour le bâtiment, les machines, etc.

Notre pain quotidien dépend aussi en grande partie du pétrole : les engrais et pesticides, les tracteurs pour labourer, semer, traiter et récolter, l’énergie pour les transports, les transformations et la distribution des aliments.

Peut-on se fier aux énergies alternatives ? Ou faut-il trouver des solutions différentes ?

L’événement est politiquement neutre. L’environnement et la nature nous appartiennent à nous tous et ne connaissent pas de préférences politiques.

Si des solutions proposées pour affronter un manque de pétrole ont des répercussions socio-économiques, elles seront le résultat d’actions nécessaires.

Sur notre terre surpeuplée et surexploitée, il semble indiscutable que nous devons arrêter la croissance et commencer à réduire notre épuisement de ressources.

Avec le soutien de :

Association des Etudiants de l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève, Association suisse pour la recherche du pic de pétrole ASPO, plusieurs organisations écologiques.

Parrainage : Supercomm Langues & Communication SL&C - École de langues 28 bd du Pont-d’Arve, 1205 Genève - www.supercomm.ch