LOGO Libre : campagne Pas de maison vide, Personne dehors.
mercredi 23 décembre 2015
par NA Franck

Appel pour des actions européennes coordonnées en octobre 2015 : Plus personne sans logement, Aucun logement sans habitant

JPG - 390.4 ko
logo commun qui est mis sur les maisons vides dans toute l’Europe !
JPG - 81.3 ko
Athènes
JPG - 47.3 ko
à Athènes
JPG - 124.4 ko
Athènes
JPG - 179.7 ko
Paris campagne PAS de maison vide
JPG - 181.7 ko
Paris octobre 2015
JPG - 164 ko
Paris

Call for European coordinated actions in October : No People without Homes, No Homes without People !

JPG - 138.4 ko
civitali Milan Italie
JPG - 995 ko
Article SolidariteS
Coalition Européenne pour les droits au logement et à la ville
JPG - 165.1 ko
civitali Milan Italie
JPG - 52.6 ko
JPG - 33 ko
Milano
JPG - 149.5 ko
Milano Italia

La Coalition européenne d’actions pour les droits au logement et à la ville appelle à des actions décentralisées et coordonnées pendant quinze jours à partir du 10 octobre, en même temps que la Campagne Mondiale Zéro Expulsions.

Les gens de tous les pays européens vivent la détérioration et la violation de leurs droits au logement et à la ville, en lien avec une augmentation des prix, de l’endettement et des menaces grandissantes d’expulsion . L’Union Européen marchandise le logement social et encourage la spéculation et la financiarisation. La décimation des politiques publiques qui protégeaient le droit au logement contribue à l’appauvrissement des familles et à une augmentation des inégalités dans nos villes, avec plus de 11 millions de logements vides, et un chiffre similaire de sans abris – regroupant ensemble des citoyens européens, des migrants et des réfugiés - les expulsions sont en constante augmentation.

La Coalition Européenne d’Actions pour les Droits au Logement et à la Ville est composé de mouvements de locataires, de mal logés, victimes d’expulsion, syndicalistes, surendettés, habitants des taudis et des quartiers auto-construits, des squatteurs, militants et chercheurs. Nous nous organisons et luttons à travers l’Europe contre ce processus de privatisation et exclusion, et nous convergeons dans l’analyse et l’action en disant : ASSEZ EST ASSEZ !

Des solutions à ce problème social énorme existent. Des gouvernements locaux, nationaux ainsi que l’Union Européen ont le devoir d’agir avec des mesures immédiates et adéquates. D’abord une directive européenne imposant un moratoire général des expulsions. Puis il faut un programme d’’investissement massif dans le logement social et public pour satisfaire les besoins de la population. D’autres mesures devraient inclure une taxation lourde de la spéculation sur des logements vides, l’introduction d’un contrôle des loyers pour permettre au logement de devenir abordable aux habitant/e/s du secteur privé aussi bien que publique, et un réel engagement pour le logement des réfugiés et les demandeurs d’asile. Entre temps, nous continuerons de nous réapproprier de manière auto-gérée les espaces abandonnés et vidés par le capital et de promouvoir des espaces dans la ville où la vie de la communauté est basée sur l’entraide mutuelle et la solidarité.

Pourtant, ces solutions mettent en question le pouvoir, et à terme même l’existence des spéculateurs immobiliers qui tirent profit de la privatisation et la vente de quartiers entiers de nos villes. En tant que mouvements locaux diversifiés, nous sommes engagés dans de nombreuses luttes ciblant des acteurs du secteur public ou privé.

La Coalition européenne d’actions pour les droits au logement et à la ville appelle à des actions décentralisées et coordonnées pendant quinze jours à partir du 10 octobre pour dénoncer ceux qui sont responsable des expulsions des habitants de leurs logements dans tous nos pays, en criant ensemble : Plus personne sans logement, aucun logement sans habitant !

Des actions sont programmées déjà en Italie, la Hongrie, le Royaume-Uni, la Pologne, la France, la République tchèque, et d’autres pays. Nous sommes ravis qu’en même temps, la campagne mondiale « Zéro Expulsions » met en réseau de nombreuses actions sur le plan international.

Contactez housing@riseup.net pour savoir plus ou pour vous engager : www.housingnotprofit.org

En Hongrie : http://www.housingnotprofit.org/en/actions/view/march-of-empty-buildings

En ITALIE : http://fre.habitants.org/nouvelles/habitants_d_europe/appel_pour_des_actions_europeennes_coordonnees_en_octobre_plus_personne_sans_logement_aucun_logement_sans_habitant

JPG - 229.8 ko
Logo
affichettes disponibles
JPG - 159.8 ko
Paris
JPG - 138.6 ko
Paris Dialo
JPG - 110.6 ko
Devant un hôtel dont le propriétaire veut expulser les habitantEs par la force

The European Coalition for the Right to Housing and the City, active already for more than one and a half year, is an important component towards this goal. Important steps have been made in previous international and local coordinated actions, against financial and real-estate global players, in many European cities.

 [1] Videos de la Coalition Européenne pour le Droit au Logement à Londres octobre 2014 : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article335

Autre page avec des videos inédites de la Coalition Européenne pour le Droit au Logement à Londres octobre 2014 : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article336

Et dernière volée de videos de la Coordination européenne du Droit au Logements : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article340 Cartes de visites audiovisuelles des représentants de la Turquie, de l’Allemagne, de la Pologne et de deux organisations anglaises.

en Bonus : ATTAQUE au TERRIER  : http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article341

A quoi se rajoutent les videos de la première action conjuguée de la Coordination Européenne du Droit au Logement

videos du précédent Tribunal Populaire CLIC voir http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article314

Une coordination internationale manifeste contre la spéculation au MIPIM, foire des investisseurs et gros propriétaires terriens à Cannes, les 12 et 13 mars 2014.

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article311

http://www.darksite.ch/alachaine/sp...

[1]

Des requérants sont hébergés au centre culturel du Grütli, juin 2015. La Ville de Genève a assumé sa responsabilité en hébergeant dans l’urgence la quarantaine de requérants qui, refusant de se rendre dans les abris PC de Carouge, ont échoué devant sa porte. La Ville a ainsi permis que des hommes ne se trouvent pas totalement à la rue. Et le Conseil d’Etat, lui, il fait quoi ? Rien. Il se terre dans une posture d’inflexibilité, montrant par là sa difficulté à négocier, à sortir de ses zones de confort médiatiques.

Après différents incidents et motion au Grand Conseil, mobilisation populaire autour du logement des requérants d’asiles.

Va t on toujours proposer du précaire pour ce phénomène ancestral et durable du logement des migrants ?

Le web-doc sur la Coalition européenne à Londres comprent 21 videos.

The European Coalition for the Right to Housing and the City, active already for more than one and a half year, is an important component towards this goal. Important steps have been made in previous international and local coordinated actions, against financial and real-estate global players, in many European cities.

Réunie en JUIN 2015 à ATHENES et en novembre 2015 à Poznan Pologne !

The European Action Coalition for the Right to Housing and the City has come together as housing action intensifies throughout the continent. From struggles against foreclosures to struggles against the criminalisation of homelessness, peer support groups to occupations of prime real estate, our movements are fighting back. The coalition began to meet in 2013 and is a growing process, building up capacity as a network for international solidarity, as well as for analysis of the transnational financialisation of housing. We seek to facilitate connections between groups organising for housing rights in cities across Europe, to share contexts, analysis, and tactics We are building up the energy to move beyond this and campaign jointly around the housing issues that we experience in common across the continent. As landlords’ property empires are transnational, we see the possibility to organise across borders to save our communities and our homes.

We are a network of mostly grassroots groups, and we organise anti-hierarchically. We oppose all forms of oppression, and we see housing as an intersectional issue that affects people differently, according for example to their migration status.

Though slow at times, it is inspiring when we are able to come together. Our meetings take place at sites of struggle – after an international day of action on Oct 19th 2013, with actions primarily in western European cities, we met in France to organise against the MIPIM real estate fair of March 2014. We organised with Droit Au Logement in Cannes, France, holding a People’s Tribunal and later publishing a text with the accusations of member groups against developers, landlords, and the government policies that support them.

Seven months later we went to London for the first ever MIPIM UK, briefly shutting down the fair, and supporting the growth of the Radical Housing Network by participating in an alternative conference. The internal meeting that followed was attended by representatives of 13 countries, including many more from Eastern and Central Europe.

Our current meeting is in Greece, during the height of negotiations about debt relief from the troika and the privatisation of public assets. We continue to meet every six months to create an even stronger network that can withstand the prevailing political climate in Europe. As organisers within our local and national struggles, transnational work will often take second place – in recognising this we want to form simple structures for effective international solidarity while sharing the strengths of our local campaigns. This can allow us to build affinity between housing movements with similar contexts, so that by strengthening these relationships we build our power.