Gilets Jaunes Genève 20 février 2019
mardi 9 avril 2019
par NA Franck
JPG - 456.1 ko
JPG - 200.9 ko
Gilet Jaune mars 2019
Dans une exposition à Genève

Gilets Jaunes Genève le 20 février 2019 Place des Nations

les Gilets Jaunes Genève IMG/flv/GiletsJaunesdevantNationsUnies.flv
devant le Palais des Nations Unies le 20 février 2019
JPG - 68.9 ko
NA007
MPEG4 - 470 Mo
Gilets Jaunes à Genève
Nations Unies février 2019
Gilets Jaunes 2019 Geneve IMG/flv/GiletsJaunes2019geneve.flv
durée 5 minutes 20

Quand on vit un tel mouvement social, unique, historique, rien ne sera pareil ensuite. Quoi qu’il se passe, cela restera dans les annales : un peuple debout, sans arme, pacifique, et qui pourtant se mobilise pour montrer sa colère dans toutes les villes de France, pendant des semaines, des mois. Et comme pour ne pas voir cette réalité, comme pour tenter d’en restreindre la portée, comme par déni, on trouve encore pendant cette période des publications qui parlent d’autres choses : images anodines, petites promo perso, mon petit chat dans mes sushis, comme un poulet à qui on coupe la tête et qui continue à traverser la rue. Pourtant, rendez vous compte : quelle chance merveilleuse, que d’assister une fois dans sa vie à une convergence collective comme celle des Gilets Jaunes. Partout, dans tous les pays, chacun suit cela comme la téléréalité de l’impensable : des civils en butte contre un système oligarchique. Quelle belle tradition française enfin retrouvée d’ouvrir la porte aux pionniers du futur. Comme tous les grands moments ( la chute du mur de Berlin par exemple) , il y a une spontaneité dans le cours de l’histoire qui défie les experts. personne n’aurait pu deviner l’ampleur de ce qui se passe actuellement, Et personne n’en connait réellement l’issue. C ’est comme cela que se font les grandes choses. Le mouvement social en France est bien au delà de revendications initiales à propos des taxes abusives. Les taxes sont la conséquences d’une main mise du privé sur les biens communs. L ?origine du mal est entre-aperçu : la finance et les multinationales qui se sont glissés dans le jeu politique. La planète entière regarde ce qui se passe en France et crée des émules qui se soulèvent contre un système dépossédant les peuples.

JPG - 208.4 ko
Jean Ziegler au milieu des Gilets Jaunes à Genève
le 20 février 2019

Est ce qu’on peut expliquer aux forces de l’ordre que ce qu’ils font ne sert à rien du tout ? Quels résultats escomptent ils vraiment ? En terme de maintien de l’ordre, c’est complètement contre-productif , c’est interdit, c’est pousse-au-crime, et c’est une dégringolade de l’image de la France à l’étranger.

Les mots et l’esprit de Macron ce sont pas "républicain"* : Et pour cause. la République : c’est la chose publique. Et de cela , il n’a aucune considération, aucune idée même. Pour lui, la chose publique ne peut qu’être marchandise dont les privés doivent hargneusement se partager. Il ne démissionnera pas de lui-même : trop arrogant et ses employeurs ( la finance) ne voudront pas. Se cachant derrière les institutions "démocratiques" (Ha Ha). . Il devra sans doute se délester de quelques atouts ( ses ministres), qui seront remplacés par d’autres potiches ( genre l ex de Hollande).

Et puis il vivra terré le reste de son mandat, avec sans doute à la clé un accident létal (Ah AH) d’avion ou d’obscur attentat ; attentat ou accident bien sûr commandé par ses même employeurs qui lui en voudront d’avoir échoué la mise à sac du pays au profit de leurs intérêts.

C’est juste un scénario de film, pas plus. Sûrement en dessous de la réalité. A.D.