Accueil du siteQui, quand, quoi !
Liste Alachaine.ch
Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés de Alachaine.ch.
   
Mots-clés :
participatif
Mots-clés :
autogestion
Mots-clés :
exclusivité
Mots-clés :
société civile
Mots-clés :
Nouveau mot
Mots-clés :
justice
toujours là NOS FUTURS
vendredi 30 octobre

Les videos sur www.alachaine.ch nécessite FLASH pour lire les vidéos.

www.alachaine.ch est un site d’accueil de videos inédites. www.alachaine.ch

Ce site internet a été précurseur puisqu’il a commencé à diffuser des vdeos collaboratives depuis 10 ans, et à l’époque les videos n’étaient pas aussi utilisées par les militants, les associations, les activistes, le quidam civil. Aujourd’hui, trois millions de visiteurs distincts ont regardé les documents audiovisuels sur www.alachaine.ch Sans pub, juste par persévérance, wwww.alachaine.ch s’est fait connaitre sur la région de Genève et bien au-delà.

Pour voir vidéos, il vous faut un lecteur FLASH. Ce lecteur n’est pas à priori dans les tablettes et les smatphones, iphones etc... IIl vous faut le rajouter en le téléchargeant gratuitement.

JPG - 1.9 Mo
OMC

film participatif ALTERNATIBA LEMAN est à cette adresse :

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php ?article366 NOS FUTURS

projeté le 21 novembre 2015

Maison des associations, salle Carlson .Genève

lors d’une soirée bilan d‘ALTERNATIBA Leman...

 
Sur le Web : NOS FUTURS
fictions participatives
mercredi 29 octobre

Il est trop tôt encore pour tirer une analyse transversale aux cinq fictions participatives que j’ai réalisées, mais on peut affirmer que le genre "fiction participative" revendique une simplicité du langage cinématographique. Sans être tout à fait le niveau zéro de l’écriture, ce sont des films réalisés sans le passage par l’écrit. Le scénario est conçu à l’oral et les plans sont dessinés sur des story-boards sommaires. Nous sommes évidement loin d’un cinéma de divertissement à grand renfort d’effets. L’image est très proche de la prise de vue d’une réalité qui nous est offerte à la hauteur du regard humain. La psychologie est rudimentaire. Et la primauté est donnée à un imaginaire collectif imprégné d’une culture locale spécifique. En cela, ce sont des documents de proximité sur le cadre de vie particulier et sur les préoccupations, les priorités, les comportements propres à la communauté qui fabrique cette histoire et ce film. Il ne s’agit donc pas de films qui auraient de sens volontairement caché, et que le public serait censé deviner. (ce qu’il ne fait jamais vraiment à la sortie d’une séance car l’analyse du contenu serait trop approximative,alambiquée et fastidieuse après une heure et demie de passivité devant l’écran.) Les intentions du cinéma commercial (politique, psychologique, sociologiques, éthiques, etc...) sont devenus des messages abscons, pleins de sous-entendus aussi intelligents que mystérieux mais dont personne n’est vraiment capable de décrypter l’intention et qui restent fumeux car personne ne prend le temps même de creuser la pseudo-signification. Il m’est arriver de demander ce qu’évoquaient Matrix ou la guerre des étoiles . les réponses furent aussi vagues qu’édifiantes de considérations superficielles voire opiacées. C’est pour cela qu’il m’est apparu important de reprendre à la base ce qui fait le cinéma : un art populaire et complet.

A la soi-disant naïveté qui se dégage de chacune de nos fictions participatives, je revendique un sens le plus évident possible. Et là peuvent commencer les commentaires.

La narration et la forme sont construites ensemble ; l’image, les dialogues et la musique marchent du même pas. Le groupe des participants s’approprient le film lors du tournage. Et le tournage est en soi un événement pendant lequel on prend des risques et on est dans la joie , on a un sentiment de liberté et on fait du cinéma."

Franck NA

 
o
dimanche 22 septembre
JPG - 212.9 ko
 
Videos SARHAOUI
vendredi 7 juin

le massacre du 1 septembre 2013

Les Femmes Sahraouies.

En route avec les Sahraouis

Jean ZIEGLER et Christiane PERREGAUX sur la question Sahraouie en 2013

Disparitions, In english.

Procès du démantèlement sanglant du camp de Gdim Izik

Fiction de l’enfant-sauvage Un désert trop petit pour un enfant

"le désert trop petit pour un enfant" sortie juillet 2013 film de Franck NA

Rendez-vous au Fond VERT Tunis Forum Mondial Social

Trois parlementaires et activistes sahraouis à Genève : clic en dessous pour trouver la liste des liens

 
Sur le Web : Le désert trop petit
Sur le Web
www.surparole.org
le site de la Banque des Serments Dans la Banque des Serments sont répertoriés dans centaines de vidéos de personnes qui ont donné leur parole.
dimanche 28 juillet 2013
par NA Franck
scènes coupées du film "La Première Porte" et article inédit
En 2013, un programme gouvernemental indien, relayé localement par l’ONG INDP, permet à 25 familles de se loger pour la première fois dans de petites maisons en dur, avec jardinets. Ces familles de la caste des Intouchables )`(Dalits Irula) vont progressivement abandonner leurs huttes végétales et la précarité d’un semi-nomadisme. Mais ce mode de vie est nouveau pour elles, et elles vont mandater deux jeunes dans le cadre du film de Franck NA, pour aller voir à 700 km de chez eux mais toujours dans le Tamil Nadu, des réalisations similaires, écologiques (ferme collective) et démocratique ( Parlement des Enfants et Green Clubs). Le tournage de la fiction participative "la première Porte" est un accompagnement de ce que ces jeunes souhaitent découvrir.

lire la suite de l'article
mercredi 3 juillet 2013
par NA Franck
film "un désert trop petit"
"un désert trop petit" film de 25 minutes tournée par Franck NA selon une méthode participative dans les camps de réfugiés Sahraouis en mai 2013.

lire la suite de l'article
samedi 9 juin 2012
par NA Franck
une expo globale participative
La BANQUE des SERMENTs est un projet participatif global : collecter les serments de tous. Trois bureaux de collectes qui sont l’occasion d’exposer des portraits d’assermentés.

lire la suite de l'article
vendredi 23 mars 2012
par NA Franck
Non aux lois liberticides

Genève : étapes de conquête face à une loi liberticide : manifs, recours juridique, pétitions, actions artistiques, videos... Et en chanson. Rassemblement statique de la Place Neuve et Manif anti-loi anti-manif devant la Poste.

La manif anti-loi anti-manif, février 2012. La manifestation : "ceci n’est pas une manif" et Rassemblement statique en mars 2012. Quatre videos. Et des photogrammes. Et des photos...



lire la suite de l'article