24.10.010:Manif lieux alternos

Encore une fois la culture est dans la rue!!!
Mais, pourquoi donc?

Peut-être car certaines agences immobilières gardent des locaux vides afin de spéculer à la hausse?
Où peut-être: est-ce parce qu’ il ne reste plus beaucoup de lieux dits alternatifs que consécutivement les jeunes sont dans les rues?

Et d’ailleurs, que veux dire alternatif?

C’est faire comme des “boites” en périphérie de la ville (près de la zone industrielle 1217-1214): entrée payante, boissons à prix démesuré, ne proposant que de la zique?

Nous sommes dans la rue car depuis la fermeture d’Artamis et autres squats autogérés, rien n’est venu les remplacer.

Certes, des propos annonçaient des lieux qui devaient ou devraient voir le jour; si les autorités, les riverains, les agences immobilières, les banques et autres se mettent d’accord pour ne pas penser au profit mais à un certain bien-être culturel.

La lucha sigue…