Au Suivant

by xalligator

au suivant.jpg.jpgLe livre gisait sur l’étagère un peu en retrait des autres. C’est plutôt le format, allongé et beige qui a attiré mon regard. Je ne connaissais ni l’auteur, Frank Huyler, ni le titre «Au suivant». Le sous-titre «scènes vécues au service des urgences médicales» imposait tout de suite le décor et la collection «un endroit où aller» me plaisait.
Comme toujours, une fois ouvert, le livre m’appartenait déjà un peu, quelques phrases péchées au hasard m’ont convaincu de l’adopter.
Et, comme nous vivons dans des temps plus cartésiens, je suis allée à la caisse, l’ai payé et emporté.

Huyler est médecin au Nouveau-Mexique (1).
Il est aussi poète (2).

Son recueil de nouvelles reprend des moments choisis de sa vie d’urgentiste. Je pensais me retrouver avec des anecdotes plus ou moins sanglantes et me demandais vaguement quel sentiment obscur m’avait poussé à acquérir le livre mais l’auteur ne joue pas dans Urgences (3), c’est un poète. Il décrit des moments choisis dans lesquels on se retrouve étrangement.
Les nouvelles sont courtes, certaines ne prennent que trois pages, d’autres 20.
J’avais décidé de n’en lire qu’une par jour pour savourer chacune d’entre elle.
28 jours plus tard je ne l’ai pas regretté.

Ces moments de vie ne sont pas intenses. Lorsqu’ils sont dramatiques, c’est un drame étouffé un peu émoussé. Je n’ai pas eu l’impression de lire un livre mais plutôt celle de passer un we, dans une cabane plantée sur un plateau aride, avec l’auteur. La nuit était avancée, et les yeux perdus dans le vide, au pied du feu ouvert, celui-ci me racontait des histoires passées.
La chaleur et le temps adoucissaient les récits, sa voix les maintenait à flot. J’étais subjuguée. Pas tant par l’histoire des autres que par sa vison de ces « autres » et la façon dont il relatait les évènements comme un témoignage simple mais essentiel.

Frank Huyler utilise un vocabulaire commun pour relater des histoires banales.
Et pourtant ces nouvelles épurées de tout superflus sont très belles.

invisible.jpgDommage que l’éditeur ait choisi ce titre « Au suivant », « The Blood of Others » (4) correspondait mieux aux nouvelles et surtout ne donne pas cette impression kafkaïenne qu’on n’y retrouve pas.. Mais l’important est d’avoir découvert un auteur.

Frank Huyker a aussi écrit un roman « The Law of Invisible Things » qui sera édité sous le titre « La loi des choses invisibles » (5)
En attendant si les nouvelles vous attirent, et si vous n’avez pas d’idées de lecture :
(1) A Albuquerque
(2) Ses textes ont été publiés dans quelques parutions américaines « The Atlantic Monthly », « The Georgia Review », « Poetry »
(3) Urgence « ER », série TV dramatique américaine se déroulant dans un service d’urgence à Chicago
(4) Le sang des autres
(5) A paraître, également chez Actes Sud, même collection « Un endroit où aller »

One Response to 'Au Suivant'

  1. ED Says:

    Comme toujours, tu arrives nous mettre l’eau la bouche en nous présentant ces nouvelles comme s’il s’agissait de moëlleux loukoums. Mais j’ai appris me méfier. Sans doute ces loukoums sont-ils parfumés au cyanure ou l’absinthe.

Leave a Comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>