Anti-Rep

Le Blog du Collectif du 06 avril, antirep, anti-carcéral, solidaire. ICI.

f15.3

Lorsque l’on s’est fabriqué courant 2015 trois soirées d’information et solidarité d’un détenu de Champ-Dollon, nous n’imaginions pas les ressources de la société civile, dont la générosité permit la désincarcération précoce de la personne. [La Zonzon c'est la Galère].

Nous n’évaluions pas non plus, et ce n’est certainement pas exhaustif encore, la dureté, l’indigence, l’absurdité des centres carcéraux.

Un univers kafkaïen qui tend à briser, à isoler et à rendre à la liberté des personnes définitivement traumatisées. Il suffirait que d’un battement de cil, l’on se trouvât cent ans plus loin pour ne rien comprendre à l’affaire.

Comment pouvait-on au 21ème siècle livrer à l’incurie d’une administration aveugle et automatique des entités vivantes et pensantes.

“Une société se juge à l’état de ses prisons.”. L’on retwitte à l’envi l’aphorisme d’Albert Camus. Et comme désormais plus personne qui s’y soit arrêté ne conteste les “vertus” de la taule, l’on sait que la geôle ni n’évite ou ne réduit la récidive, mais elle ne tempère même pas l’acte qui y conduit.

Par ailleurs les champs d’applications élargis des infractions à tel ou tel code, édit ou ordonnance traînent au cachot si ce n’est des innocent.e.s, telles personnes en exils dont la transgression fut d’échapper à la misère, aux menaces tous azimuts. L’on trouve en zonzon, pas tant les criminels en col blancs, corrompus et collusionés divers, abuseur.e.s ou potentats déchus. Non. Pas tant.

C’est encore à l’Utopie que l’on aspire. Celle-ci qui défait les rapports de domination et qui empêche que l’on génère des machines criminogènes. Et l’on sait que ce discours reste inaudible pour le plus grand nombre. Non pas que l’on soit entouré.e.s de crétin.e.s, simplement l’on refuse de s’extraire de la mêlée.

Ce combat quotidien pour la promotion et la reconnoissance sociale, qui meut les vils instincts, le pire de nous. Qui implique que l’on DOIVE triompher du voisin ou d’un autrui sélectionné ad hoc pour que l’on puisse y passer devant, dessus, au travers.

Parce que tu l’auras remarqué, les victoires ne se remportent pas à l’horizontale, à la “loyale”. Non. Ce n’est que lorsque l’affrontement est si déséquilibré qu’il ne contient aucun danger véritable, que la vague surgit et emporte tout.

C’est parce que le courage et l’honneur ou même la notion de haute-responsabilité sont des chimères inventées, par celles et ceux qui aiment à missionner les pauvres et qu’ilLEs n’y reviennent pas.

La prison est un garde chiourme mêlé d’un croque-mitaine paternaliste et inopérant. Dont les desseins sont de recréer un réel lumpen prolétariat aliéné, inconscient donc de sa condition, et prêt à s’entre-dévorer pour quelques miettes abandonnées au sol.

Il vise en fin de chaîne la reproduction de la canaille, produite par des élites dont l’insatiable appétit requiert une continuelle production de viande fraîche disponible. Mais la canaille n’est pas là ou le prétend. Et le Lumpen prolétariat peut d’une étincelle lever les yeux au ciel.

Et lorsque l’on a aperçu la lumière même un seul instant, les pénombres se dissolvent à jamais.

Contact: antirep@autistici.org