29
Jul 15

Radio CaféPhilo et Radio Noctambule

Grill, bar, bal, et la causerie de l’ADTS. Vendredi 31 juillet  10 rue Baulacre, c’est au Codebar. Viens discuter autour d’une émission radio en direct et en public; avec les atours bucoliques du Codebar.

Les infos sont dans le visuel dessous. Puis dessous encore; une émission pilote. C’est l’inédite Radio Noctambule qui s’en remet à toi pour alimenter les nuits insomniaques de ses pairs. Dimanche avant les aurores.

Qu’on se le dise, tu retrouves tous les directs et tous les podcast sur : www.libradio.org

CodAdts.final

Aux insomniaques, aux noctambules, aux « misanthropes » aux grands coeurs; qui détestent miroirs et reflets; qui n’ont pour image qu’une chimère estompée, estropiée. A celles et ceux qui n’ont ni nom ni visage et qui pourtant ont bien une identité; aux fragiles éclats de lune; incapable de rage; à celles et ceux qui insupportent que l’on abyme quiconque…de la mousse, à la fougère du moineau jusqu’au mammouth.

A celle et ceux qui se lèvent la nuit parce que, à couvert, les mots surgissent qui révèlent les coeurs tendres et les passions intègres.

Aux allergiques de la force, aux éconduits de nos civilisations prédatrices, brutales et tellement vaines… à celles et ceux qui n’ont aucune ambition, qui se cantonnent à survivre, à celles et ceux juste en vie. Et qui tentent de ne point nuire. Et qui tentent quelques pas …

libradionoctambule4

Retrouvons nous de nuit, pour partager un mot, une vue de l’esprit. Un élan, une oasis. Un récit, un témoignage de vie. Un morceau de poésie, composées ou cueillie. Un bout de sois conjugué d’autrui.

Radio Noctambule; 01h-03h  Un rendez-vous hebdomadaire, à l’orée du silence, au creux de l’obscurité. De la radio à la lueur des bougies. A la faveur de nos rêves et de nos utopies.

Rendez-vous par mail[alababane@lacomete.ch], par tchat-url contre un message et par téléphone:077-420.62.04
En direct; 01-03h www.libradio.org rubrique : Radio Noctambule.

nextradio1


28
Jul 15

Parole, parole parole

Lorsque les quantités n’en disent pas moins la qualité. Lorsque la profondeur du propos aiguise la densité des matériaux. Et comme le temps ne fait rien à l’affaire; voici tel l’auguste geste du campesinos; qui sans relâche assène les mauvaises graines de la fertile sédition; voici les récits captés ou plutôt cueillis lors des dernières radios vespérales.

libramob1

D’abord un cri végétal; Elsa enracine l’Antispécisme, sur lequel Anou de l’association PEA [Pour l'Égalité Animale] vient étayer. Olivia sème sur la route du Paléo, Yuna et Gagz récoltent le Camp anticapitaliste et anti-autoritaire de Bure, dans la Meuse.

Et alors que Steph prend La MOUCHE. Les Aubes Musicale en compagnie des Bains des Pâquis, la Minute Livresque, les Lettres du Chaos, le Vain Minute meuglent débonnaires au pâturages. Les Igors, cerbères des lieux; fulminent du potentiomètre!

La Rubrique PODCAST sur le site WWW.LIBRADIO.ORG

Pour ceci et pour tant d’autres choses encore; ne t’en laisse ni conter, la désinformation guette; ni compter; les secondes s’égrènent diversement selon que tu les penses ou les subit. Rejoins les aditeurEs de LibrAdio; la voix de la Comète; les paroles, paroles paroles de l’Utopie.


22
Jul 15

RadioRendez-Vous

Samedi 25 émission radio. La Comète à la Banane et LibrAdio parlent Véganisme et discutent avec le camp anti-capitaliste et anti-autoritaire de Bure. Du 1 au 10 août des ateliers collectifs, des causeries et des actes.

veg2

Dès maintenant tu peux t’enquérir de ce que tu souhaite en usant du *PAD* de LibrAdio ci-dessous. Lis attentivement les conseils brefs et tu verras c’est aussi élémentaire qu’intuitif!

 

Tu peux également faire suivre le visuel ci-dessous! et pour les contacts par mail: alabanane@lacomete.ch

rad25.07visuel1


17
Jul 15

PériComète

Buissons ardents et rameaux d’olivier; le soleil tonne sur nos têtes.

Partout autour c’est la steppe, que dis-je, le maquis. Torride mais hautement fertile, le biotope exprime une part de l’humain. Entropies ou regards complices, les luttes sociales combinent avec nos amies les fleurs, les buis, les arbres et les herbes.

Et la Comète est de ce bois dont on chauffe les esprits. Et de ce bois dont on érige oui les barricades, mais aussi les refuges et les abris; là ou l’aréopage rencontre l’action directe. Voici donc la campagne d’été de La Comète; qui en désordre épars, comme il convient à la dissidence; s’en va compléter les rangs des partisanEs ici et là; selon les affinités conquises au fil des chemins ouverts.

La Comète à LibrAdio, pour la prochaine émission en direct, samedi 18 juillet. Des invitéES, des arguments des chroniques et des rubriques. Découvre la radio qui réduit les nuisances. Tu co-participe à l’émission par la page FCB et à l’adresse suivante: alabanane@lacomete.ch

rd18112015.quatre

La Comète relaie Le Café-Philo. une page dédiée pour t’en dire plus. Mais saches immédiatement que le Café-Philo est un dessein commun de L’ADTS et librAdio.

L’association de défense des Travailleuses du sexe prétend opérer des temps de réflexions dialectiques par le prisme de la sexualité; sujet essentiel dans les rapport de dominations qui ont cours. C’est là encore un recoin tabou dans lequel sont logés un ressac d’idées reçues et de chimères de mauvais aloi.

Donner la parole aux praticiennes permet de se solidariser d’un groupe précaire s’il en est et  de donner l’occasion d’entendre des témoignages directs également de matérialiser qui est derrière cette profession qui cristallise autant de fantasmes que de crispations.
C’est là l’occasion tant de démonter des croquemitaines que de s’interroger ensemble tous azimuts…
adts

13
Jul 15

Grexit Germanexit, ou pas …

La Comète, bidule socio-culturel décati et LibrAdio, machin vocal et vain, t’invitent ici à être en désaccord. A surtout vérifier et croiser tes sources. A contredire et critiquer, à exercer ton scepticisme et les dubitatifs zététismes insolent et renversant connexes. Tu veux énoncer un avis? Les commentaires sont ouverts en pied de page, ou tu nous en dis plus à l’adresse: info@lacomete.ch

Voilà.

cometelogoelucubruC’est bien connu, l’on vit des temps troubles.

les eaux turbides brouillent notre jugement.

Impotent devant les quantités; l’on sur-sollicite nos cérébraux-archaïsmes pour en neutraliser la rationalité et ses raisonnements.

Désinformations duplicités et démultiplications des pistes brèves éconduisent les réflexions complexes lentes et longues. Alors quid? La Comète s’inscrit dans ces collectifs si mineurs, si ténus qu’ils s’immiscent et te conduisent aux soupiraux, aux brèches; aux réseaux sibyllins de la résistance! En voici les notes d’une partition qui sonne le glas des vieux orchestres belliqueux bellicistes et belligérants.

A toi de lire et surtout à toi de comprendre!

Pour commencer.

Il est temps de déterrer les citations d’usage. Daniele Mittérand, éminence grise durant  14 années aux côtés de son mari de président commit un entretien emblématique saupoudré d’anticipation dont voici un échantillon.librAFly2

Danielle Mitterrand  : Mai 1981 fut un mois de grande activité, car c’était la préparation de l’arrivée au pouvoir de François. J’essayais d’apporter tout ce qu’il y a de meilleur en moi, pour que ces rêves d’avoir une société socialiste, quoique à l’européenne, deviennent réalité. Mais bien vite j’ai commencé à voir que cette France juste et équitable ne pouvait pas s’établir.

Alors je lui demandais à François : Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais offert ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir.

J’appris ainsi que d’être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J’ai vécu l’expérience directement durant 14 ans. Même s’il essayait d’éviter le côté le plus négatif du capitalisme, les rêves ont commencé à se briser très rapidement. - vendredi 28 octobre 2005 – Entretien réalisé par Hernando Calvo Ospina.

Yanis Varoufakis ex-ministre des finances grec, classe Syriza déclara il y a peu, que mis en minorité au sein du gouvernement le lendemain du NON grec lors du référendum du 05 juillet, ça conscience le contraignit de démissionner. Annonciateur disions-nous de la Mittérand !

Pour étayer

Voici maintenant une salve de citations également, qui nous tiennent particulièrement à coeur. D’abord Thomas Sankara qui mieux que touTes dénonçait la logique de la dette des pays africains avec en palimpseste le retour de boomerang que cela annonçait en 1987, au sommet de l’OUA à Addis Abeba. Il en est mort. Éviscéré, broyé, brûlé, fumé pour qu’il n’en reste rien et encore moins de son souvenir et de ses idées. RATÉ!ThomasSankara

Pour  voir encore plus clair.

Un podcast modeste mais sincère en compagnie de Christophe Cupelin le réalisateur du film essentiel: “Capitaine Thomas Sankara” ICI.

Par ailleurs, Oscar Wilde, petite canaille lubrique et brillante pire que la lampe plein pot dans ta face au poste.

Oscar donc; un brin dandy, et surtout bien au fait des barreaux et des cages, de la peur, de la stigmatisation et de la souffrance. Le voici dans un exercice cher: la formule qui te démet une épaule et le poignard capitaliste qui s’y fichait. C’est la citation dessous:

wildworlg1

Et puis encore le debunkage grec de LibrAdio. Un podcast en compagnie de G. S. membre de Solidarité-Grèce où l’on entend distinctement J.-C. Trichet, le 2ème président de la banque centrale européenne, prédécesseur du Mario Draghi actuel; deux thuriféraires patents de Goldman Sachs. Tiens? mais qu’énonce-t’il?

C’est ICI et  c’est pour le moins édifiant. Pour l’anecdote, un détail de l’histoire. 345 252 € C’est le salaire hors frais de représentation et résidence pour J-C qui donc explique bien au journaliste de passage comment il doit ne pas poser LA question. édifiant disais-je? Non non. Normal.

Plus prosaïquement, voici de nos contemporainEs, Maud et Yannis Youlountas. Photographe et réalisateur engagéEs  dans un travail sans relâche de contre-information. Tu veux savoir RÉELLEMENT ce qui se passe en Grèce? éteint cet étron cathodique qui t’éteint le cortex, déchire la presse d’appareil qui t’aveugle et rends toi chez Maud et Yannis c’est ICI.

oxi

Un aperçut de leur gtravaux. Un podcast capté au CineLux lors de la projection de “Nous ne vivrons plus comme des Esclaves” et la causerie qui a suivit.  Également un court-métrage féroce des mêmes énergumènes, qui en dit long sur les idées courtes qui ont cours. Coup-Double.

Pour en terminer

Un petit tableau qui contient tout le sens de la déroute, du naufrage qui est le tien le mien, le nôtre et certainement pas celui des traders, des actionnaires, des banquiers, des assureurs. Faut-il commenter plus loin?! Alors. Au bout du compte qui faut-il effectivement sortir? Grexit? Germanexit? Ou comment? Ce qu’il reste à faire ne crève-t-il pas les yeux?

bank

Est-ce possible?

Comment annuler la dette? et l’intérêt de la dette! c’est pourtant si simple que l’on s’oblige à tant d’efforts pour le rendre complexe et inaccessible. Voici le modus operandi pire sobre qu’un Torquemada.

“… Arrive un riche touriste allemand. Il arrête sa belle grosse voiture devant l’hôtel de la ville et entre. Il pose un billet de 200 euros sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour la nuit. Pour 200 euros, le propriétaire de l’établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira. 

Dès que le touriste a disparu dans l’escalier, l’hôtelier prend le billet de 200 euros, file chez le boucher voisin et règle la dette qu’il a envers celui-ci.Le boucher se rend immédiatement chez l’éleveur de porcs à qui il doit 200 Euros et rembourse sa dette. L’éleveur, à son tour, s’empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.

Le directeur de la coopérative se précipite au café régler son ardoise. Le barman glisse le billet à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit déjà depuis un moment. La fille, qui occupe à crédit les chambres de l’hôtel avec ses clients, court acquitter sa facture chez notre hôtelier qui pose le billet sur le comptoir, là où le touriste l’avait posé auparavant.

 Le touriste Allemand redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, ramasse son billet et s’en va.Personne n’a rien produit ! personne n’a rien gagné ! mais plus personne n’a de dette !!! Voilà pourquoi, en ce moment, les banques n’ont aucun intérêt à vous prêter de l’argent.

 Les banques s’enrichissent tant que vous êtes endettés.”

Alors? ni europe ni euro, ni otan ni chine ni russie; vive les néo-non alignéEs! t’as bien pris la pilule rouge?!!!

Et pour aiguisé tes papilles; si les sites de Maud et Yannis YOULOUNTAS sont opérationnels, n’hésites pas non plus à consulter les brillantes analyses de Frédéric LORDON et Éric TOUSSAINT. Ah une dernière choses… tu as vu comment Obama et la clique de l’Empire s’esbaudissent des derniers “accords” entre la Troïka et la Grèce? C’est qu’ils ont tremblé sur leur socle dis donc.

Plus grand est l’édile, plus haute sera la chute…


11
Jul 15

De la radio et du pic-nic

Que tu aiguises ton ouïe ou que tu déguste ton pic-nic; rejoins l’in-communauté compressible par contumace samedi entre 20h et 23h ou plus; tu nous joins par la page FCB et la mail alabanane@lacomete.ch

radiofinal11.07.2015

Le programme t’es illustré ci-dessous. Pense seulement qu’à cela s’ajoutent après le Debunkage grec de la semaine passée, une nouvelle nouvelle rubrique: LES LETTRES DU CHAOS. Ce sont TES mots qui passent à la radio conjointement de la postérité. Alors valse le cortex et dis nous la rupture, la délation, la démission, l’abandon; toutes situations que tu aura inventée qui trouveront le bon mot et la juste collocation.  Même adresse que dessus. Pour t’inspirer vois le site de LibrAdio.

Dimanche viens partager le pain au pré; l’on s’y voit pour casser la graine, l’isolement et les idées reçues. C’est buffet collectif et c’est la Café-Philo qui t’y convie. le tout est indiqué sur la vignette dessous. Tu vois comment!

caphinvit


05
Jul 15

Échos radio

LibrAdio, La voix ténue mais non moins véhémente de la Comète te restitue ses derniers écarts. Les voici en rangs énoncés çi-dessous.

Note bien auditeurEs que la dissymétrie et l’imperfection sont des vertus à contre courant de la doxa certes, mais des vertus tout de même. Et plutôt essentielles.

Tu relèveras que le rendu de la captation du CAFÉ PHILO contient quel-qu’échos courbes qui en altèrent l’écoute. Ne t’y attarde pas, ce sont les contenus qui priment.  L’émission t’est ensuite livrée dans son ensemble: le Vain-Minute Vegan, La Météo Socio-Climatique et la dédicace technique et en exergue; le DEBUNKAGE[*] GREC et l’entretien STOP TISA[**]. C’est la didascalie usuelle de l’émission: La Comète à la Banane.

molly2

Tu nous joint; pour à peu près toutes tes velléités à cette adresse: alabanane@lacomete.ch

LibrAdio, c’est un écrou en moins et une boulon en plus. L’écrou de l’idole ou du cachot et la boulon de l’Utopie; concrète et en action.

 

[*]Debunkage: contre-analyse à partir d’une source média mainstream dés-informante.

[**]TISA; /trade in service agreement/ traité mondial de dérégulation des services publics.

radio0706.visu1

 


01
Jul 15

Un Café Philo?

Ce vendredi 03 juillet, jette-toi à l’ombre. Dès 18h à UrgenceDisk/L’Usine, place des volontaires 4, tu nous y retrouves en compagnie de l’ADTS, l’association de défense des Travailleuses du sexe.

La page dédié au Café-Philo, hébergée par la “Voix de la Comète” c’est sur: LibrAdio.

cafi2Mais pourquoi faire ! Hé mais pourquoi faire! [cit: "La Haine" de M. Kassovitz].

C’est l’inaugural CAFÉ PHILO de l’ADTS et LibrAdio. La première des causeries mensuelles et conviviales.

 

Un projet itinérant de rencontres critiques dialectiques autour de sujets sociétaux, du point de vue des Travailleuses du Sexe.

La prostitution, cet ultime tabou, emprunt des projections tous azimuts, réservoir de nos chimères, peuplée de troll, de nymphes, de fées ou que sais-je…

Le Café Philo sans sceller nos oniriques cours des  miracles, s’en va prosaïquement créer la tête de pont des rencontres entre praticiennes, usagerEs, voisinEs et chacuneS.

Alors pourquoi faire le Café philo? Avant tout pour rapprocher les gens et en éloigner le mauvais œil. Celui qui scrute qui juge et qui éconduit.

cafi3


15
Jun 15

Luxe calme et volupté

“Mon enfant ma sœur, songe à la douceur d’aller là bas vivre ensemble…

Aimer  à loisir, aimer et mourir au pays qui te ressemble. Là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté”fdm2

Quelques vers de Baudelaire pour déclamer le beau, l’éternel, le transcendant.

Mais faisons vite; au ciel lourd de conséquence, l’on aperçoit sombres les éthers lénifiants de l’ivresse.

Nos sens altérés et éconduits nous livrent aux alibis petits, aux impunités tristes dispersés aux vents de l’Oubli. Or il n’est aucune fatalité. Point de catéchisme qui nous conduise épars.

fdm1La Comète t’invite à sa position. Celle des Communs. Celle des Ensembles.

Émancipés.

Tu nous trouves dans le parc des Bastions. La paillote qui sustente les sens et suspend les temps, le temps d’un verre, d’une grignote et de quelques pistes nouvelles à bâtir ensemble.

Parce que La Comète, si anodine, nanoscopique, dérisoire et famélique, La Comète se tait et peut te regarder droit dans le cœur et profond dans les yeux.

Rejoins-y nous; porte un message, partage des valeurs. Monte les barricades; l’air y est plus frais, la vue plus claire, et autrui enfin sincère et vrai!

Les 19-20-21 juin aux Bastions. contact: info@lacomete.ch

D’ici là tu trouves ici les derniers podcast de: La Comète à la Banane”

Sous les regards inquisitoriaux, sous l’œil de Moscou, sous la caméra de surveillance; autant d’époques autant de constance. Le dogme, la doxa et leurs gardiens. La Comète ni ne scrute ni ne recense!

fdm3

 


06
Jun 15

SummerTime…

L’été et ses ballades littéraires, La Comète en attendant de te proposer quelques rencontres au bois au frais et au crépuscule; l’on t’invite à écouter nos émissions tous les samedis soir et des podcast ajoutés. Ceci sur les sites dédiés: www.libradio.org et www.libertaires.noblogs.org

Et pour commencer nos rêveries littéraires et estivales; saches que tu peux nous rejoindre soit comme bénévole et nous donner un coup de patte, soit comme amiE et partager un godet à la FÊTE DE LA MUSIQUE LES 19-20-21 JUIN/PARC DES BASTIONS! _ Contact: info@lacomete.ch

Et voici pour que l’ivresse n’emporte pas que nos corps, et pour initier nos lectures noctambules…”l’ébat des vampires”, un extrait du “Livre défectueux” de A. W. Rilmms[dessous]

nonfides4

-Remarques, propositions de textes, de dates et de lieux: prog@lacomete.ch

“Il est temps de se dévêtir. De lever le voile sur les zones d’ombres qui nous habitent. C’est dit; l’on est que le peut des contradictions qui nous torturent; et ce n’est ni d’aplanir ni de dénier nos tensions ontologiques qui les feront disparaître. Alors quoi? que nous reste-t-il comme latitudes, comme sursis ou comme alternatives…

Il ne reste rien. En recenser les chimères serait aussi vain que d’imaginer échapper à sa condition. Tout au plus, il s’agit de tenter d’infléchir un navire dont l’inertie nous échappe. De composer avec soi, cet “effort sur soi” cet effet de surseoir, qui sont autant d’alibis petits mais réconfortants. Pourtant l’on s’invente des mesures “dépassables” ou à tout le moins approchables. Pourquoi?

C’est la face cachée de “l’enfer c’est les autres”. S’entrapercevoir réduit dans le spectre d’autrui,  la reproduction, la répétition à l’infini de ces petites compétitions continuelles, les dispositifs qui s’en nourrissent; légitimés à priori et sans point en somme ne faire aucun cas d’autrui…

Nous sommes une civilisation dégénérée et morbide. Si las de n’être sans avoir, que l’on s’invente des dieux à supplanter. L’unique vertu de notre naufrage perpétuel, c’est qu’à force de ramer dans le vide; l’on s’occupe à rien, pourvu qu’à distribuer du mal.

Et lorsque l’on aperçoit la lumière, ce n’est qu’un miroir aux alouettes, que l’on a incliné pour mieux nous éconduire. Parce qu’au bout du compte tellement conditionnéEs, si évidemment impriméEs dans une géographie et dans une histoire, que plutôt que de s’attendre, de s’entendre et de s’aimer, l’on préfère briser le frêle esquif, l’espoir ténu à peine auto-construit que l’on bâtit. Nous sommes le pire, nous sommes les traîtres. Juste bon à s’entre-dévorer; juste par défaut, juste par ennui.”