06
Feb 16

Wend de La Comète

Un samedi peut cacher un dimanche mèdème.. Et comme un dessin vaut mieux que plein de mots….

Voisines2 Rad06.03.16


30
Jan 16

Ondelettes

Un samedi aux vêpres ne s’entend pas sans le cénacle païen qui l’attise. Rejoins le cercle de sa quadrature. Retiens ton souffle, énonce tes mots. La Comète à la Banane contient les orifices de sortie du vieux monde qui te court derrière.

Qui poudroie, qui chausse les bottes; les lieux d’escampettes sont pléthore. Il suffit de prendre conscience de notre condition potentielle. L’Oulipo montre la voie, Dada la méthode. Alors qu’ attends-tu d’autre que le signal? L’alerte sera radiophonique. Comme tant d’autres. D’alertes.

N’esquive plus le désastre. Plait-toi à débarrasser tes plumes des lest marchand. Deviens incontrôlable et singulier.Hisse toi aux faîtes, reprends des points de vue critiques et dépasse l’horizon des événements. Ce qui t’es concédé n’est rien qu’un pâle masque, un leurre, une chimère. Ratiocine pour de bon, prends la parole, l’élan l’y rejoindra. Sois-en de l’anti-cérémonie radiophonique.

L’on évoque ce soir un pan sombre de l’histoire contemporaine. Les Khmers où quand de l’aveuglement procède la dystopie. L’on revient sur les rapports délicats entre la Loi et les Travailleuses du sexe céans.

L’on parle musique, inspiration et compositions en compagnie de jeunes auteures et interprètes, les mots et leurs notes enchanteresses. Des mots nous écouterons ceux, sélectionnés par Carole Schafroth qui explorent les cavités sémantiques et nous arrachent du mythe de la caverne.

Et pour en terminer, l’on écoutera pieusement Queneau. Icelui qui converge Oulipo et DADA! dans la voix de Flo. Alors sois alerte, choisis les routes corticales et sensorielles, Revêt ta cape et ré-enchante ton vol libre! tu nous y joint à l’adresse: info@libradio.org tu nous y joins pour ne plus jamais nous quitter… Bienvenue dans notre Raya!

RAD30.01.2016


27
Jan 16

Château-Bruyant

Contre-HumainEs,

La Comète, association qui bave et qui écume, à ceci à déclarer. “Enfin nous revoilà implanté en plein cœur de la Cité qui compte. Celle que l’on concède à la cours des Miracles, au Pays de Cocagne et aux atermoiements dédaigneux des porteurs d’autorité.

Nous voici à nouveau au sein de nos pairs, tribus urbaines et poètes de l’existence. Sans le sous, ébouriffés, souvent distrait toujours dissymétriques, l’on secoue nos haillons pour agiter les éthers. Alors voici que pour l’An2016, du 05 au 16 juillet se précise la tenue du festival “Château-Bruyant” 7 ème édition.

C’est à peu près tout pour le moment. Saches encore que tu te tiens informéE en revenant ici ou en signalant ton intérêt à recevoir notre newslettre [info@lacomete-ch]. Pareil pour rejoindre l’équipée bénévole qui en supportera les conséquences, ou l’équipée artistique qui en dessinera les contours.

Cela ne t’exempte pas de suivre l’actualité de la Comète qui en compte une d’impérieuse dans la construction de la Bibliothèque du Peuple qui à cours au moment ou l’on rédige ce billet.

Dons de livres bienvenus, de matériels de bibliothèque également (répertoires, cahiers, stylo, fourres, tréteaux, tables, lampes articulées, etc.).

A bientôt, hors de la matrice.”

Chato16


23
Jan 16

VeganForce

C’est dit, à LibrAdio l’on ne touche pas à un poil de bête, une écaille de poiscaille ni une écorce de carapace. Entre le bestiaux et le mammifère raté (nous). LibrAdio lèvera le bouclier salvateur tant de leur peau que de notre conscience.

Dis moi petite créature omnivore-conditionnée… comment peux-tu caresser d’une main et débiter de l’autre? Comment peux-tu ignorer à dessein, les nœuds gordiens où comprimés à l’extrême, l’on tranche dans le corps de tes congénères mammifères…?

Comment rester coi devant la péremptoire attitude de prélèvement, de captation, de ponction unilatérale sur le vivant? Alors cesse ta domination crasse. Sors de ta servilité alimentaire, recouvre ta dignité; il n’est aucune fatalité à la barbarie. Il n’est point de limite au plaisirs et aux saveurs que l’on ait éconduite. Le bonheur se dévoile dès lors que l’on est en chemin pour le découvrir.

L’on ne gâte (flatte) aucun de tes sens. Ou plutôt on les gâte (abyme) tous. L’on flatte un instincts fabriqué et marchand. Ce ne sont pas tes intérêts qui te sont renvoyé à la face. Ce sont leurs profits qui convoquent en toi la bête immonde qui n’est que par la part d’eux qu’ils t’ont engoncée. Libère toi et libère autrui. L’on n’égorge ni n’ équarrit. L’on abat ni l’on ne sacrifie. Ici c’est clair. Ce qui seul ne nous indiffère, ce sont les peuples que l’on libère.

RAD23012016


17
Jan 16

NO-WEF-ZONE

NEMESIS-No Wef Zone. 21-22 Janvier 2016. Arcade des Grottes. NemesisCompress.

Lorsque le rubicond est franchit, que plus rien ne compte que tes limites corporelles et l’insatiable volonté de toute puissance qui te conduit. Lorsque tu es encore si inculte, si grossier, si rustre. Que tu prélèves sans compter, que tu pilles sans vergogne, que tu défait, débite et décrépit.

Lorsqu’il n’est rien d’autre dans le vide sidéral qui t’habite. Que ta triste condition te rends aigre et vindicatif. Que postures et desseins riment avec “me, myself &I”. Et que ta seule compagnie sont  ruines, larmes et cendres…

Tu découvriras à temps, ou tes derniers souffles se confondront avec les soupir las du monde vide qui t’entoure. Posséder, additionner tout ce que tu puis soustraire. Dominer, inféoder moult et pire encore. Les oripeaux que tu endosses. Les facondes que tu facades ne feront rien à l’affaire.

nowef

Tu sens déjà cette tristesse envahir tout ton corps. Et les secondes s’égrènent qui ne te séparent guère pour longtemps de ta défaite pour de vrai. Seul, laid et creux.

Vois tu venir les pensées qui t’assaillent et qui t’encerclent? Ce sont les coulpes que tu battras devant la postérité et devant nous. Leurs échos qui ne cessent et qui s’amplifient sont assourdissants. A temps découvriras-tu?

La tempête gronde qui s’abattra sur le vieux monde absurde. Et d’une simple chiquenaude toi et les tiens qui point n’aurez quitté vos postures d’appareil, vos viles factions et leurs manigances crasses; serez précipité dans la solitude gelée et l’oubli définitif.

A ne point savoir (se) découvrir, l’on vit sans passions ni amis. Objet, cache-toi!

NEMESIS-No Wef Zone. 21-22 Janvier 2016. Arcade des Grottes. Informations ICI.

 


16
Jan 16

Double Radio

Samedi 16.01.2016/Émission Studio. L’on reçoit MottatoM, lieu de création en péril. Emblème de la créativité artistique, artisanale et autogérée à Genève, MottatoM est un laboratoire d’Utopie depuis 15ans. Qu’en restera-t-il en 2016?

Metro-Kino-Boulot, le Cinéma engagé et offensif. L’association cinéphile qui écume le Cinélux de Genève propose une programmation sélectionnée avec soin autour des luttes sociales. Demandez le programme!

Spéléologie en Théâtre vivant. La rubrique composée de textes du théâtre et interprétée par Carole Schafroth, comédienne.

The Bonnie Situation. Garage, vous avez dit Garage Rock? Quatuor genevois qui racle et qui tempête.

RAD16012016

Dimanche 17 janvier 2016. Une émission en direct du Théâtre Am Stram Gram. Retransmission du spectacle pour enfants et adultes: « Olympiades » par Aude Bourrier. Musique de Louis Honegger.

Lorsque Gaston Rapode tente de s’inscrire aux Olympiades, l’on tombe des nues. Un escargot qui souhaite concourir dans la discipline « Pâtisserie »! Du jamais vu!

L’on scille entre absurde et poésie dans une pièce qui déconstruit les rôles désignés et recouvre ce qui nous fait le plus défaut ici bas: L’imagination!

A la fin de la représentation, entretien avec les acteurEs, l’équipe du Théâtre et les enfants accompagnés.

RAD17012016

 


13
Jan 16

Pré-Némésis

Réunion d’organisation collective de la Zone No-WEF.

NEMESIS ; la Contre world-economic-forum Fest. Du 21 au 23 janvier 2016 à l’ Arcade des Grottes, 06 rue des Amis. Face Pavillon Bleu.

L’on se fiche de leurs pantomimes nocives, de leurs agitations dérégulées, Ignorons les ultras et leurs engeances délinquantes. Bourgeois-Block, Terroriches et consort(iums); les groupuscules violents et leurs assauts, leur menaces et leurs chantages. Nous n’y répondrons pas. Nous n’y céderons point. N’est pas Maudet qui veut !

Nous allons simplement saisir une occasion supplémentaire de fabriquer nos bouts d’utopies concrètes.

Nemesis.petit

Jeux de classe et lancement d’un cercle anarchiste. Construction de la bibliothèque du peuple. (meuble et livres). Projections et discussions en vue d’agir. Zone décontaminée. Free-shop. Lectures, actions libres et oisivetés impertinentes. Cambuse commune. 3 jours en utopie dont le wef n’est que l’obscur écho du vieux monde, le dernier hoquet des anciens temps crasse !

Viens avec toi. Ton clou ou un livre. Un habit ou un pain, une confiotte ou juste rien.

Mais avant ça.. ce jeudi l’on s’organise. ! Viens avec tes idées et tes velléités. Ou dis nous par mail ce qui vibre là.. ce qui bouillonne ici, ce qui t’enflamme et t’emporte ! Dis nous comment tu vois et comment tu fais. L’on dirait qu’ensemble l’on dira l’utopie ?! 

 


08
Jan 16

Crew La Comète

L’on peut certes entendre les mots comme des signifiants et des signifiés. Hâtivement l’on concède ces deux notions comme leur gémellité d’habitus. Sauf que l’on ignore dans ce cas, l’intention du locuteur et d’une; et la disposition du récepteur, qui par ricochet émet une influence sur le premier. Et de deux.

En clair si je suppose la posture et le dessein du lecteur, lui ne témoignera que du simple spectacle auquel j’aspire. Sa conduite donc biaisée teintera réciproquement la tessiture de mon énoncé. Et l’on sait que même l’observation “neutre”, distanciée, indolente en somme, n’est exempte de contamination.

Mais alors que faire des mots. Si frêles esquifs de nos échanges. Fluides impromptus, inclassables et incalculables de nos humeurs. Les mots sont-ils, peuvent-ils produire du sens et de sa sève la compréhension? Pourquoi lire et pourquoi écrire. Comment lire et comment écrire?

Et a fortiori, le média radiophonique. Qu’elle place dans le concert des quantités? Quelle rôle dans la pléthore de flux? là ou le borborygme règne, ou la volonté est l’éclat et le contenu la peine? Hé bien LibrAdio radio relève le défi. Reconquérir du sens. Produire du mot, rare et indocile, féroce et incandescent; le mot valise ou le mot râle; le mot leste et le mot dit.

Saches créature corticale, mammifère pensant, qu’avant de naufrager dans le calembour viral, que dans son apostolat LibrAdio s’en vient débusquer le complexe en toi! Alors reprend du terrain, rejoins la bête: info@libradio.org

RAD09012016

 


01
Jan 16

Le Jour d’Apprêt

Ni ce monde déchu ni ce monde en cendres ne dissuaderont librAdio; la voix dissonante de La Comète, du mot ou du râle. Fait-en une raison petite créature audio-réceptive.D’une manière ou d’une autre si les ondes transpercent ton corps cacochyme, tes oreilles sont la porte directe à ton cerveaux.

Alors veille tant que tu peux de  n’y introduire que des éléments homologués. Puisque déjà ton regard t’échappe et que ta volonté vacille.

LibrAdio.L’extension opérationnelle de la lutte. L’appli qui ploie. L’auto-média de la masse critique. Ce samedi 02 janvier de retour des Sanculotides, une émission Rock&Roll, en compagnie d’AVO-rock alternatif et Tricks & Stuff rock&roll. Deux formations de la scène émergente et tumultueuse genevoise.

Du son à de l’image; l’on reçoit AUDIOGRAPHY. Ou quand le talent et la créativité se mettent au service de l’audiovisuel.

Et nos nouvelles rubriques: Carole Schafroth, comédienne en tandem de Piotr Evguénie. Pour une spéléologie du théâtre vivant d’abord, puis pour un post-surlendemain de 31. Sans oublier la rubrique récurrente, la rubrique du centenaire; la rubrique: DADA!

Rejoins la masse critique: info@libradio.org et la page FCB. Et sous peu,le nouveau clip de propagande. En veux-tu le lien? fais nous le mot à l’adresse dessus.

Rad2016.1


21
Dec 15

Sanculotides 24-26 déc. 2015

Nous y voici. Dans ce climat de psychodrame sur fond de guéguerre sémantique et de mauvais foi abondante, noël accroche un voile piteux, les atours habituels consanguins du dénis et de l’égotisme.

Noël plane sur nos tête comme la tombe fouisse sous nos pieds. Un orifice béant qui contient les abyssales “Hauteurs Béantes” de Zinoviev; prêt-à-penser unique de notre triste aire. La crispation chemine, gronde l’irritation, mais ne surviennent point la pensée, la réflexion, l’échange et les pratiques consécutives. Si nous en savions plus d’autrui, nous ne le  penserions point comme un ennemi. L’ennemi est ailleurs sais-tu.

C’est là qu’interviennent Les Sanculotides. Un Festival anti-consumériste, solidaire, participatif et festif. Alors allons-y, égrainons la bastgringue parbleu.

Anti-Consumériste: parce que à cette époque l’on touche au faîte du mercantilisme béat et indigent. L’on consomme pour ne pas pleurer ou pour dissimuler nos faillites reconduites. Le festival est gratuit et contient une Zone de Gratuité[*]. Nos pratiques sont celles du prix-libre sauf exceptions. Viens découvrir un fonctionnement qui n’entend ni rien calculer, ni rien empocher.

Solidaire car tu peux y mener des habits chauds, jouets, BD, DVD, CD que l’on collecte pour les donner à qui de besoin. Le tout en parfait état, l’on s’entend. Tu peux également y choisir ce qui te plaît, à ta mesure et pour un usage concret.

Participatif. Aux dons évoqué dessus, tu peux adjoindre ou supplanter par un don alimentaire ou un billet d’humeur. Un légume pour la soupe populaire[**] et/ou rédiger et lire un conte[***]. Les Sanculotides,  pour rencontrer, échanger, partager, écouter, voir et coporendre ensemble.

Festif . Jeux et tournoi de Babyfoot, radio-libre, expositions et atelier, Repas végan et soupe popu, Jams et concert, projections et causeries…chemine comme il te plaira! Dès lors que ton attitude est celle adéquate au sens commun. Point agressive ni dirigiste. Bienveillante, altruiste et tolérante. Exempte des scories du vieux monde crasse.

Contact: sur place, au Pavillon Bleu, 6 r. des Grottes et: info@lacomete.ch

[*]apporte un don vestimentaire et chaud, un livre, BD;DVD, CD en bon état. Tous les jours au Pavillon Bleu. [**] Apporte un don alimentaire, un légume pour la soupe commune., tous les jours au Pavillon Bleu. [***] Rédige ou viens lire un conte. Dépôts tous les jours au Pavillon Bleu, soirée lecture le samedi 26 dès 20h à l’Arcade en face.]

Programme détaillé, visuels divers sous l’onglet dédié [voir sous le bandeau du site]. A tantôt et merci de disséminer l’info.

AfficheSoiziVernissage